Générale de la « Casa de Poubelle »: Une plongée dans les méandres de la marginalisation et de l'espoir – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Générale de la « Casa de Poubelle »: Une plongée dans les méandres de la marginalisation et de l’espoir

Générale de la « Casa de Poubelle »: Une plongée dans les méandres de la marginalisation et de l’espoir

La « Casa de Poubelle », produite par l’Association du théâtre de la jeunesse de Chorfa, sera présentée samedi 22 juin en générale à Bouira. La pièce de théâtre explore avec finesse les thèmes de la marginalisation, de la résilience et de l’espoir.

Écrite en dialecte kabyle par Quassim Younsi et mise en scène par Daoud Daou, « Casa de Poubelle » plonge le public dans l’univers bouleversant de cinq personnes handicapées. Marginalisées par la société, elles ont trouvé refuge dans une décharge publique, transformant ce lieu oublié en un havre de paix improbable.

Au-delà de leurs handicaps et de leurs parcours de vie singuliers, ces individus tissent des liens profonds et solidaires. Ils partagent leurs rêves brisés, leurs espoirs fragiles et leurs silences complices, créant une communauté soudée qui leur permet de surmonter les épreuves du quotidien. Un jour, ils ont découvert des choses qui n’avaient jamais été trouvées auparavant, ce qui a changé leur façon de penser.

D’une durée d’une heure, « Casa de Poubelle » se présente comme une comédie sociale, explorant avec finesse des thèmes universels tels que la marginalisation, la résilience et l’espoir. La pièce met en lumière les défis auxquels sont confrontées les personnes handicapées, tout en célébrant leur force intérieure et leur détermination à surmonter les obstacles.

La réalisation scénique est dirigée par Laoubi Smail, avec Chibane Abdelghani à la conception scénographique. La musique et le son sont gérés par Arbane Idir, l’éclairage par Azzouz Youcef, et l’infographie par Larabi Arselane. La distribution comprend Younsi Ouassim, Merzouk Mahmoud, Laoubi Smail, Daoud Youcef, Bachouche Mayas, et Tigrine Mazigh. La pièce est une réécriture du texte «El Mazbala El Fadhila» de l’auteur saoudien Abbes Al Hayek.

Auteur et comédien dans cette pièce, Younsi Ouassim a affirmé au Jeune Indépendant que le titre « Casa De Poubelle » a été choisi pour « sa sonorité intrigante et mystérieuse, capable de captiver et de susciter la curiosité du public ».

Il espère que « la nouvelle pièce rencontrera un grand succès et aura l’opportunité de partir en tournée. Il a déclaré que « il y a des amoureux de théâtre, des gens qui se déplacent malgré les circonstances… qui respectent l’art. C’est l’une des choses qui nous donne une motivation».

Concernant le casting, Quassim Younsi a précisé qu’il a été réalisé via « une affiche pour attirer les comédiens nécessaires, suivie d’un atelier de formation de deux mois qui a mené à la production de ce spectacle ». Cette initiative est soutenue par la Direction de la Culture et des Arts de la wilaya de Bouira, en collaboration avec la Direction de la Jeunesse et des Sports de la wilaya, et avec la contribution de l’APC de Chorfa.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email