-- -- -- / -- -- --
Sports

Gare à l’excès de confiance !

Gare à l’excès de confiance !

En stage depuis lundi dernier au CTN pour préparer les deux dernières confrontations face respectivement à l’Ethiopie pour ce samedi au stade Mustapha Tchaker et le Mali à Bamako, l’équipe nationale par la voix de son entraineur Christian Gourcuff doit sceller ces éliminatoires par un parcours sans faute même si la qualification a été déjà assurée lors de la 3ème journée réussissant le plein sur le plan comptable.

Etant la première nation à avoir composté son billet pour la phase finale de la CAN 2015 dont le lieu sera connu ultérieurement après le désistement du Maroc, le coach des Vert veut terminer en apothéose cette phase des poules et il entend prendre ses dernières sorties avec la même détermination et la même dynamique des matches précédents.

D’ailleurs, dans cette foulée il mettra en garde ses protégés par un travail psychologique contre un quelconque relâchement ou un excès de confiance car il y a un statut à défendre. Mieux encore, l’ex entraineur des Merlus ne compte pas chambouler son effectif puisqu’il alignera une équipe compétitive et envisage par ses deux derniers rendez-vous à voir son team progresser sur le plan de la qualité du jeu.

Il n’en demeure pas que les coéquipiers de Brahimi sont aussi conscients et sont prêts à prendre très au sérieux les Ethiopiens qui ne viendront pas en touristes, au contraire, après leur succès face au Mali à Bamako, ils sont revenus dans la course pour postuler à arracher le second ticket.

C’est la raison qui poussera l’équipe visiteuse à jouer à fond ses cartes tout espérant rééditer l’exploit du Mali face aux Algériens qui évolueront sans pression et pour la circonstance le sélectionneur national a mis en exergue les qualités des Ethiopiens qui excellent dans le jeu du contre et par conséquent il faut surveiller et rester concentrer durant toute la partie.

Des changements en perspective

L’entraineur national, à l’occasion de ce match contre l’Ethiopie pourrait apporter quelques changements dans le onze de départ dans certains postes sans pour autant créer un déséquilibre dans la composante.

Le premier poste est celui du dernier rempart où l’ex coach de Lorient pourrait titulariser Zemmamouche à la place de M’Bolhi qui est inactif depuis un certain temps, une situation vécue au temps de l’ex entraineur Halilhodzic mais le gardien de Philadelphie a toujours eu la confiance du staff et même l’actuel coach des Fennecs ne semble pas inquiet par cette conjoncture sauf s’il veut voir à l’œuvre l’un des portiers locaux en l’occurrence Zemmamouche ou Si Mohamed Cedric appélé à la rescousse pour suppléer Doukha , blessé.

En revanche, le compartiment défensif ne connaitra pas de changement puisque l’on retrouvera sur les côtés Mandi et Ghoulem alors que Medjani et Halliche formeront la charnière axiale.

Par contre en l’absence de Bentaleb éloigné de la liste des 23 joueurs retenus pour blessure, il est fort probable que les Algériens découvriront le milieu de terrain de Newcastle à savoir Mehdi Abeid que le coach a encensé pour ses qualités intrinsèques. Enfin, les Lahcen, Brahimi, Feghouli, Mahrez et Slimani seront reconduits.

Le 4-4-2 : sa stratégie incontournable

Etant un adepte du 4-4-2, le Breton ne dérogera pas à la règle en adoptant son schéma pour permettre à ses joueurs de s’y adapter et de confirmer sur le plan organisationnel et de la qualité de la circulation du ballon. Il entend mettre à profit ses deux confrontations contre l’Ethiopie et le Mali pour progresser dans la qualité de jeu mais de perfectionner les automatismes et le jeu collectif. Apparemment, cette nouvelle tactique commence à donner ses fruits et la mayonnaise commence à prendre comme l’avait souligné l’ex entraineur du FC Lorient au terme de la dernière rencontre contre le Malawi où l’équipe à montré de très bonnes choses sur le plan de fluidité et qualité du jeu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email