-- -- -- / -- -- --
Nationale

Gaid Salah : « Le peuple algérien refuse toute ingérence dans ses affaires internes »

Gaid Salah : « Le peuple algérien refuse toute ingérence dans ses affaires internes »

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a souligné, ce lundi à Oran, que le peuple algérien « refuse catégoriquement » toute ingérence dans les affaires internes du pays.

« S’agissant des tentatives désespérées visant la sécurité et la stabilité de l’Algérie, ces tentatives sournoises menées par certaines parties étrangères avec la complicité de la bande depuis l’intérieur, qui guettent l’Algérie et tentent de s’immiscer dans ses affaires internes », le général de corps d’armée a souligné que le peuple algérien « refuse catégoriquement toute ingérence dans les affaires internes de son pays et il n’accepte de recevoir aucune leçon, de quelque partie que ce soit, invitant ces outranciers à s’occuper des affaires et des problèmes de leurs pays ».

Gaïd Salah a indiqué lors d’une allocution prononcée, au troisième jour de sa visite à la 2e Région militaire devant les cadres et les personnels de cette région, avoir « souligné à maintes reprises qu’il y a des parties étrangères hostiles qui complotent contre l’Algérie et qui tentent de s’immiscer dans ses affaires internes avec une complicité flagrante de la bande, à l’intérieur, que nous mettons en garde de jouer avec le feu ».

Selon Gaid Salah, « ce sont des tentatives désespérées qui ont essentiellement pour but de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité de l’Algérie et de son peuple, qui a mené une Révolution de Libération inégalée grâce à laquelle et grâce aussi aux sacrifices d’un nombre important de Chouhada, il a recouvré sa liberté et son indépendance et jouit aujourd’hui de toute sa souveraineté dans sa patrie ».

Pour le général de corps d’armée, « ce peuple authentique et brave a su, depuis le début de la crise, mettre à nu ces manœuvres sournoises et a exprimé, à travers ses marches pacifiques dont le civisme a été salué par le monde entier, son refus catégorique de toute ingérence étrangère dans les affaires internes de son pays, et il n’accepte de recevoir aucune leçon, de quelque partie que ce soit, car il est souverain dans ses décisions ».

Plus explicite, le vice-ministre de la Défense dira : « J’ai également affirmé maintes fois que ce qui se passe en Algérie est une affaire interne qui concerne les seuls Algériens, et que le peuple, aligné au côté de son armée, saura faire face à ces manœuvres qui seront vouées à l’échec, surtout qu’il a entamé son chemin vers la sortie de la crise le plutôt possible à travers l’organisation d’élections présidentielles libres et transparentes, qui se tiendront, avec l’aide d’Allah, à leur rendez-vous prévu pour le 12 décembre prochain », a-t-il dit.

Il a, à cette occasion, réitéré que « l’Algérie, avec sa prestigieuse histoire et son peuple libre, demeure souveraine dans ses décisions et que le peuple algérien authentique, avec toutes ses franges, refuse catégoriquement toute ingérence flagrante dans les affaires du pays par une quelconque partie. « Comme je tiens à dire à ces outranciers de se soucier de leurs affaires et des problèmes de leurs pays, l’Algérie saura comment triompher et sortir de sa crise, forte par son peuple, et sûre par son armée. » Il s’agit ici d’un message clair en direction des dernières initiatives du Parlement européen, qui a étrangement décidé de s’immiscer dans les affaires algériennes et dans celles du hirak, sept mois après le début des contestations populaires.

Par ailleurs, le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, a affirmé avoir donné des instructions aux Commandants de Régions et de Forces ainsi qu’aux différents services de sécurité pour entamer « immédiatement » toutes les mesures nécessaires pour la sécurisation du processus électoral à travers tout le territoire national.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email