-- -- -- / -- -- --
Nationale

Gaïd Salah : « L’ANP déterminée à protéger les acquis de la stabilité »

Gaïd Salah : « L’ANP déterminée à protéger les acquis de la stabilité »

Le vice-ministre de la Défense nationale, le général-major et chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah a estimé ce mardi, lors d’un discours prononcé à l’Académie militaire interarmes de Cherchell que certaines parties « veulent que l’Algérie revive les années de douleur et de braise, alors que le peuple a payé un lourd tribut durant cette période ». En visite d’inspection hier à l’Académie interarmes de Chechell, le chef d’Etat-major Ahmed Gaïd Salah a une nouvelle fois mis en garde les parties (qui) « veulent ramener l’Algérie aux années de violence », une allusion à peine voilée à ceux qui tirent les ficelles à l’ombre de ces manifestations populaires.

Evoquant la situation politique du pays, le vice-ministre de la Défense nationale a ajouté que ces parties « sont dérangées par le fait que l’Algérie renoue avec la sécurité et la stabilité », soulignant le contexte particulier que connaît actuellement le pays. Aussi, Ahmed Gaïd Salah en appelle à la sagesse du peuple qui doit, selon lui, « savoir comment se comporter avec la situation actuelle » assurant, par ailleurs que « l’ANP reste déterminée à protéger les acquis de la stabilité ».

Lors des marches populaires du 22 février dernier, le chef d’état-major a clairement pointé du doigt « tous ceux qui appellent à la violence » et les « quelques Algériens poussés vers l’inconnu, à travers des appels suspects », un terme utilisé durant les années sanglantes pour désigner les groupes terroristes qui ont semé la mort et la désolation : « Est-ce que c’est raisonnable de pousser quelques Algériens vers l’inconnu, à travers des appels suspects ? En apparence, c’est pour la démocratie, mais sur le fond, c’est pour les conduire sur des chemins non sécurisés, et qui ne sont pas forcément dans l’intérêt de l’Algérie », a déclaré Gaid Salah, qui prononçait son discours devant les militaires de la 6e Région.

Après avoir promis « d’assurer la sécurité et d’empêcher le retour à l’époque de l’effusion de sang », le vice-ministre de la Défense nationale a indiqué, dans un discours diffusé par la télévision nationale, que le « peuple qui a réussi à faire échouer le terrorisme, sait aujourd’hui comment se comporter avec les circonstances que vit le pays ».

Pour le chef d’état-major de l’ANP, le « peuple authentique qui a vécu des années difficiles ne renoncera pas à sa sécurité » et l’ANP « veillera à la préservation de la paix et de la sécurité ». Selon Gaïd Salah, « certaines parties » cherchent aujourd’hui à provoquer le retour aux « années de douleur », en référence à la guerre civile des années 1990 qui a fait, d’après diverses estimations, de 150 000 à 25 0000 morts, ainsi que des milliers de disparus et un million de personnes déplacées.

Cette seconde sortie du vice-ministre de la Défense intervient après de nouvelles marches des étudiants qui deviennent quotidiennes, notamment dans les grandes villes. Ces manifestations, se sont déclenchées une nouvelle fois, après la lettre du président Bouteflika lue par son directeur de campagne lors du dépôt de son dossier de candidature au Conseil constitutionnel.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email