-- -- -- / -- -- --
Nationale

Gaid Salah charge Toufik et les forces de l’ordre

Gaid Salah charge Toufik et les forces de l’ordre

Le vice-ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, depuis Ouargla, a prononcé ce mercredi un discours très explicite politiquement, conciliant envers le peuple qu’il a qualifié de « digne et civilisé », et en même temps particulièrement offensif contre les homme d’affaires, ceux parmi « la bande des 12 » qui ont siphonné les crédits auprès des banques publiques, estimés à des milliards.
Mais, avant son discours du reste très attendu par les acteurs du mouvement de contestation populaire, une première tête parmi les trois B est tombée, celle du président du Conseil constitutionnel Tayeb Belaïz. Le chef d’état-major de l’ANP et vice-ministre de la Défense nationale, Gaid Salah, actuel homme fort du pouvoir, a définitivement pris fait et cause pour le mouvement populaire et lui suggère de patienter encore pour atteindre à ses objectifs, à savoir le départ de tout le système et des hommes qui l’incarnent : « Nous affirmons que nous comprenons les revendications légitimes du peuple que nous nous sommes engagés à concrétiser. Bien entendu, la réalisation de ces objectifs requiert plusieurs étapes nécessitant de la patience, de la compréhension et le rejet de toute forme de violence. Ainsi, l’étape principale étant concrétisée, elle sera, certainement, suivie par d’autres jusqu’à la réalisation de tous les objectifs escomptés, et ce, sans perturber le fonctionnement des institutions de l’Etat, qui devraient être préservées pour permettre la gestion des affaires de l’Etat et sauvegarder les intérêts de nos concitoyens. La décision de protéger le peuple, avec ses différentes composantes, est une décision irréversible et dont nous ne dévierons point », dit-il dans un premier temps, avant de préciser davantage sa pensée. Mieux encore, le patron de la Grande muette estime qu’en tant que Haut commandement de l’Armée nationale populaire, et face à la responsabilité historique, afin de surpasser les difficultés et trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais, de façon à servir l’intérêt suprême de la patrie, sans égard pour l’intérêt des individus, « nous n’avons aucune autre ambition que celle de protéger la patrie, faire régner la sécurité et la stabilité et préserver l’image de marque du pays » . Le vice-ministre de la Défense nationale a pressé la justice d’ouvrir rapidement des enquêtes sur les personnes ayant indûment bénéficié de crédits auprès des banques : « Comme je l’ai souligné lors d’occasions précédentes, il est nécessaire que la justice poursuive les individus impliqués dans des affaires de corruption ; nous attendons que les instances judiciaires concernées accélèrent la cadence du traitement des différents dossiers concernant certaines personnes ayant bénéficié indûment de crédits estimés à des milliers de milliards, portant préjudice au Trésor public et dilapidant l’argent du peuple », a-t-il affirmé dans son discours, qui marque un nouveau tournant dans la lutte contre la corruption, les passe-droits et les pots-de-vin.
Hocine Adryen

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email