-- -- -- / -- -- --
Nationale

F’tour convivial pour les étudiants algériens à Moscou

F’tour convivial pour les étudiants algériens à Moscou

Une quarantaine d’étudiants algériens, de différentes universités de Moscou, ont vécu jeudi dernier, une soirée de ramadhan conviviale à l’occasion d’un dîner de rupture du jeûne qui leur a permis de se retremper, l’espace d’un f’tour, dans l’ambiance propre à ce mois sacré.

Réunis au sein d’un restaurant, situé dans l’enceinte de la célèbre université « Amitié des peuples », les jeunes étudiants algériens ont savouré aussi bien les plats concoctés à l’occasion, que l’ambiance conviviale et fraternelle vécue entre eux.

« C’est une soirée agréable. Elle nous a permis de partager ensemble ce f’tour et de retrouver un peu les sensations des soirées de ramadhan en Algérie », a indiqué à l’APS, Ihab Madjed Mesmoudi (19 ans) accompagné par son frère jumeau Souhil Amdjed, tous deux en première année de médecine.

La joie se lisait aussi sur le visage illuminé de Nesrine Belaiouer (22 ans, étudiante en Relations internationales). « C’est une belle opportunité pour nous rencontrer durant ce mois de ramadhan. Ce n’est pas tous les jours que nous avons cette chance. Nous en remercions les organisateurs », a-t-elle dit.

La soirée a été organisée par un ancien étudiant algérien, établi actuellement dans la capitale russe, Salem Ammour, connu dans le milieu estudiantin algérien à Moscou, pour sa promptitude à répondre aux sollicitations des étudiants algériens, en leur prodiguant soutien et conseils.

« L’objectif de ce f’tour collectif est de réunir nos jeunes algériens dans une ambiance de détente et de convivialité. Cette soirée se veut aussi une manière d’affirmer notre attachement à la culture et aux traditions de notre pays », a souligné Ammour, mettant l’accent sur la nécessité de « bien prendre en charge les étudiants algériens, qui représentent les futurs cadres du pays ».

Il a mis l’accent dans ce contexte sur « le précieux concours apporté par l’ambassade d’Algérie en Russie qui est toujours à l’écoute de nos doléances ». « Cette soirée est venue à point nommé pour nous décompresser. Etant donné que nous étions ces jours-ci en période d’examens », a pour sa part lancé Sid Ahmed Galou, 19 ans, étudiant en médecine.

Une centaine d’Algériens étudient, dans différentes spécialités, dans les universités de Moscou, sans compter ceux qui sont dans les autres villes de Russie, à Saint Petersbourg, Krasnodar, Kazan…etc.

L’Université de l’Amitié des peuples « Patrice Lumumba », où a eu lieu la soirée, réunit près de 8.000 étudiants de 152 nationalités.

Elle dispose de dix facultés principales (droit, économie, sciences physiques et mathématiques, lettres, sciences humaines et sociales, génie, médecine, agriculture, écologie, outre trois facultés de formation continue spécialisée, trois unités communes de formation universitaire, sept instituts, trente-trois centres d’études et de recherches et 150 laboratoires.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email