Frontières algéro-nigériennes : Vers la mise en place de patrouilles militaires conjointes  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Frontières algéro-nigériennes : Vers la mise en place de patrouilles militaires conjointes 

Frontières algéro-nigériennes : Vers la mise en place de patrouilles militaires conjointes 

Le général-major Mohamed Adjroud, commandant de la 6e région militaire (RM), a reçu le chef d’état-major adjoint des Forces armées nigériennes. C’est ce qu’a indiqué jeudi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN), précisant que cette rencontre s’est soldée par la planification de patrouilles conjointes aux frontières pour faire face au terrorisme et à la criminalité.

 En effet, dans le but de renforcer le partenariat bilatéral entre l’Algérie et le Niger, le général Ibrahim Aissa Boulama, chef d’état-major adjoint des Forces armées nigériennes, est arrivé le 25 avril 2023, à la tête d’une délégation militaire, en 6e région militaire, où il a été accueilli par le général-major Mohamed Adjroud, commandant de la 6e région militaire, a précisé un communiqué du ministère de la Défense nationale. 

Au cours de cette visite, « le général-major Mohamed Adjroud a présidé une réunion de coordination avec la délégation nigérienne hôte, en présence du général-major Belkacem Hasnat, chef du département Emploi-Préparation de l’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) et de cadres de l’ANP, durant laquelle les deux parties ont examiné les moyens de concrétiser, sur le terrain, l’approche sécuritaire adoptée par les hauts commandements des deux armées dans le domaine de la lutte contre les différentes formes de menaces sécuritaires, notamment la lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière et l’immigration clandestine », a  ajouté la même source, relevant  qu’à ce titre, « il a été convenu de l’impératif d’intensifier la coordination opérationnelle sur le terrain, en planifiant des patrouilles conjointes tout le long de la bande frontalière entre l’Algérie et le Niger ».

Au cours de cette réunion, le même communiqué a fait savoir que le général Ibrahim Aissa Boulama a mis l’accent sur la convergence des visions et des analyses des commandements des deux pays, relatives aux questions sécuritaires prévalant. Il a saisi cette occasion pour assurer que son pays est parfaitement favorable à la consolidation des liens de coopération militaire bilatérale.

A l’issue de la rencontre, les deux parties ont signé le procès-verbal de la réunion et se sont échangé des présents symboliques, avant que le chef d’état-major adjoint des Forces armées nigériennes ne signe le livre d’or de la 6e région militaire, a conclu la même source. 

Il convient de rappeler que l’Algérie et le Niger avaient signé, le 26 octobre 2021, un accord de coopération sécuritaire considéré comme stratégique pour les deux pays voisins. « L’accord de coopération sécuritaire apportera une nouvelle dynamique à la coopération dans la lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière et le banditisme organisé », avait déclaré Alkache Alhada, à la fin de la 7e session du comité bilatéral frontalier algéro-nigérien.

Un groupe de travail avait été installé, lors de cette session, pour étudier la possibilité d’intensifier les efforts pour la sécurisation des zones frontalières, la lutte contre la migration clandestine et la criminalité  sous toutes ses formes. Un autre groupe de travail s’est penché sur les perspectives de relance de l’activité économique sur la bande frontalière et d’élargissement des domaines de coopération. 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email