-- -- -- / -- -- --
Nationale

Front social : L’Intersyndicale maintient le rassemblement du 25 novembre

Front social : L’Intersyndicale maintient le rassemblement du 25 novembre

L’Intersyndicale autonome de la Fonction publique a annoncé, hier, le maintien de son rassemblement national prévu samedi prochain à la place des Fusillés, à Hussein Dey, à Alger.

La grogne reprend dans la Fonction publique. L’Intersyndicale autonome de la Fonction publique a en effet décidé de réinvestir le terrain de la protesta afin d’exiger la prise en charge de sa plate-forme de revendications, resté en suspens à ce jour.

Hier, le président de l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation, Sadek Dziri, a confirmé, lors d’une conférence de presse tenue au niveau de son siège national, le maintien du rassemblement de protestation auquel à appelé l’Intersyndicale.

« Malgré plusieurs mois de lutte syndicale, le gouvernement campe toujours sur ses positions », peste ce syndicaliste. Ce dernier a dénoncé « la fermeture des portes du dialogue, c’est pourquoi nous cherchons des solutions concrètes aux revendications des travailleurs algériens ».

Les syndicats en question (éducation, santé publique, agriculture, formation professionnelle, administration publique, les travailleurs de la Sonelgaz et les postiers), ont déploré le fait que « plusieurs mois après la décision unilatérale prise au sein de la tripartite de supprimer la retraite proportionnelle et la retraite sans condition d’âge, le gouvernement persiste à vouloir imposer le fait accompli ».

« Cette action de protestation drainera des milliers de personnes qui viendront de toutes les wilayas du pays », a indiqué le coordinateur national du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest), Meziane Meriane.

L’Intersyndicale de la Fonction publique a exprimé une fois de plus son rejet de la décision relative à la réforme du système de retraite. 

Pour sa part, le porte-parole du Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a appelé les travailleurs de différents secteurs à rejoindre ce rassemblement de protestation afin de pouvoir préserver leurs acquis.

Evoquant la loi de finances 2018, Idir Achour a fait savoir que son syndicat rejette en bloc cette dernière. Par ailleurs, ce dernier a mis en garde contre la dégradation du pouvoir d’achat en raison, selon lui, de la baisse de la valeur du dinar de 35%. 

« L’Intersyndicale rejette la décision du gouvernement relative à la suppression de la retraite anticipée et la retraite sans condition d’âge et conteste la dégradation du pouvoir d’achat des travailleurs algériens », a indiqué les représentants des syndicats.

La coalition syndicale a appelé « la base et les travailleurs des différents secteurs de la Fonction publique à se mobiliser et à unifier leurs rangs afin de poursuivre la lutte syndicale, protéger leurs acquis et faire valoir leurs doléances ».

« La retraite anticipée et la retraite sans condition d’âge, le projet du Code du travail et la dégradation du pouvoir d’achat des travailleurs algériens » constituent les points phares contenus dans la plate-forme de revendications soulevées par l’Intersyndicale de la Fonction publique. Cette dernière exige également « la révision de la grille des salaires et l’amélioration du pouvoir d’achat de tous les travailleurs ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email