-- -- -- / -- -- --
Nationale

Froid, neige et verglas meublent le quotidien des Constantinois

Froid, neige et verglas meublent le quotidien des Constantinois

Après plus de 48 heures du début de la tempête de neige, pas de répit pour les habitants du Vieux-Rocher. Froid, neige et verglas ont accompagné durant ces deux derniers jours le quotidien des Constantinois. Par la grâce de la poudreuse, ils se sont, pour la majorité, permis une grosse matinée.

Pas question pour nombre d’entre eux de braver la gelée et les glissades du petit matin. Hormis les cris de joie des enfants et les balades de quelques badauds, aucune activité n’a été enregistrée jusqu’à 10 heures. Etablissements scolaires, commerces et administrations sont restés fermés.

L’épaisseur de la poudreuse était à certains endroits de plus de 40 cm, notamment dans les quartiers nord de la ville tels que Ziadia, Sakiet Sidi Youcef ou encore Djebel El-Ouehch.

D’importants moyens ont été mobilisés pour la circonstance par la Protection civile, la sûreté de wilaya, la Gendarmerie nationale et les services des travaux publics, en sus des agents communaux. La direction de la Protection civile a mobilisé près de 22 engins, 16 ambulances et 150 pompiers, dont plus de la moitié sur les sites les plus touchés.

Des perturbations dans le réseau électrique et celui du gaz ont aussi été signalées par la cellule de communication de la Sonelgaz dont les agents ont, dans plusieurs cas, eu d’énormes difficultés à rétablir l’électricité en raison du mauvais temps, à en croire la responsable de la communication de l’entreprise.

Le même scénario a été constaté au niveau de la quasi-totalité des communes de la wilaya. Dans nombre d’entre elles, la circulation automobile sur la plupart des routes, ou presque, a été perturbée.

Les chemins menant vers les localités situées sur des points culminants, en l’occurrence la localité de Kef Lakhel sur les hauteurs de Djebel El-Ouehch et Lebiar, dans la localité de Ben Badis, ont été carrément coupés, plongeant ainsi des centaines de familles dans un isolement quasi total. Des situations qui ont nécessité l’intervention des éléments de l’Armée nationale populaire, apprend-on auprès des responsables de la communication de la wilaya.

Le trafic aérien n’a, de son côté, enregistré aucune activité. Tous les vols au départ de l’aéroport Mohamed-Boudiaf ont connu le même sort que ceux d’avant-hier. Aussi bien vers les villes algériennes que vers l’étranger, les vols ont été suspendus. De même pour les vols convergents vers Constantine.

Ainsi, aucun avion n’a pu atterrir sur le tarmac de l’aéroport de la capitale de l’Est. Quatre vols ont été détourés vers d’autres aéroports. Un vol en provenance d’Istanbul a été réorienté vers l’aéroport Rabah-Bitat d’Annaba.

De même pour deux autres avions en provenance de l’Arabie saoudite (de Djeddah et de Médine) qui ont été redirigés vers l’aéroport de la capitale de l’acier. Les voyageurs d’un autre avion en provenance de Djeddah ont, pour leur part, été obligés de descendre à Oran.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email