-- -- -- / -- -- --
Sports

France 25 – Qatar 22 : Les Tricolores au cinquième ciel

France 25 – Qatar 22 : Les Tricolores au cinquième ciel

Fiche technique
FRANCE 25 – QATAR 22a
A Doha, Losail Multipurpose Halla
Mi-temps : 14-11.
Arbitres : MM. Novotny et Horacek (CZE).
Spectateurs : 15 000 environ.
QATAR : Markovic (7 buts, dont 3 pen.), Capote (6), Memisevic (1), Vidal (3), Mallash (3), Benali (1), Madadi (1). Gardiens : Saric (14 arrêts), Stojanovic (1). Entraîneur : Valero Rivera (ESP).
FRANCE : Fernandez (1 but), Barachet (3), Narcisse (4), Nyokas (3), N. Karabatic (5), Mahé (1), Sorhaindo (1), Guigou (3, dont 2 pén.), Porte (4). Gardiens : Omeyer (9 arrêts). Entraîneur : Claude Onesta.

La France, en battant le Qatar sur le score de 25 à 22 en finale de la coupe du monde de handball, est entrée dans l’histoire puisqu’elle devient la seule à remporter cinq couronnes mondiales. De son côté, et en dépit de sa défaite, le Qatar sort la tête haute de ce Mondial. Il devient le premier pays non européen à décrocher une médaille mondiale. 

L’Egypte (2001) et la Tunisie (2005) ont échoué à la 4e place. Cette médaille d’argent vient à point nommé pour le petit émirat du Golfe, qui a fait du sport le vecteur essentiel de sa diplomatie mais dont l’activisme et la puissance financière sont souvent mal perçus à l’étranger.

Son équipe, composée de seulement de deux Qataris de pure souche et de 14 joueurs d’origine étrangère (Bosniens, Cubains, Egyptiens, Espagnols, Français, Iraniens, Monténégrins, Syriens ou Tunisiens), s’est vu reprocher de n’être qu’une bande de mercenaires. Mais sous les ordres du rusé entraîneur espagnol Valero Rivera, le Français Bertrand Roiné et ses coéquipiers ont su faire corps pour défendre avec orgueil les couleurs de leur pays d’adoption.

Le Qatar a sorti successivement trois nations européennes : l’Autriche, l’Allemagne et la Pologne. Et en finale, elle a tenu tête aux Français, avec vaillance, jusqu’à la dernière seconde. Mais la France, qui n’a perdu qu’une finale internationale dans son histoire – contre la Russie au Mondial 1993 – a encore démontré un savoir-faire sans équivalent, ne paniquant en aucune circonstance.

Cette finale restera tout de même gravée dans les mémoires des Qatariens qui ont, fait douter les Tricolores notamment en seconde période lorsqu’ils sont parvenus à revenir à plusieurs reprises à un but d’écart. Cependant, l’expérience des Omeyer, Fernandez, les frères Karabatic, pour ne citer que ceux-là, a prévalu pour pousser au summum de la gloire une équipe de France qui n’aura donc perdu aucun match durant ce championnat du monde.

Autre anecdote : Fernandez, Omeyer et le coach Dinart décrochent ainsi leur quatrième championnat du monde. Valero, pour sa part, ne sera pas l’entraîneur qui aura remporté deux championnats du monde de suite avec deux nations différentes. Même cas pour Bertrand Roiné, champion du monde avec la France en 2011 mais qui a échoué cette fois-ci avec le Qatar puisqu’il porte le maillot de ce pays. Allez, tomber de rideau sur cette 24e édition du championnat du monde de handball d’un niveau tout juste moyen.

En finale, la France n’a pas développé son meilleur handball et n’a jamais réussi à se mettre totalement à l’abri, face à une équipe qatarienne qui a prouvé ne pas avoir volé sa place en finale. La France devance désormais au palmarès des Mondiaux la Roumanie (1961, 1964, 1970, 1974) et la Suède (1954, 1958, 1990, 1999), et s’installe un peu plus haut que ces deux nations, c’est-à-dire, au 5e ciel.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email