-- -- -- / -- -- --
Nationale

Forte demande des bacheliers sur la médecine et l’ENS

Forte demande des bacheliers sur la médecine et l’ENS

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a décidé d’élever les moyennes minimales d’admission à l’Ecole supérieure des enseignants et la faculté de médecine, en raison du nombre important d’étudiants, qui dépasse les capacités d’accueil.
Le ministère a relevé que le taux élevé des mentions « très bien » a eu comme conséquence une forte demande sur les filières médicales et les écoles supérieures.
Cela a fait que les moyennes pour accéder à certaines spécialités sont assez élevées. Ainsi pour les sciences médicales, la moyenne minimale est de 15 sur 20 pour les spécialités de médecine, de pharmacie et de chirurgie dentaire. Pour les sciences vétérinaires, il est exigé 14 sur 20.
L’autre grande demande concerne l’Ecole supérieure des enseignants et la moyenne d’admission est très élevée. Elle est fixée à 14,50 sur 20 pour rejoindre la spécialisation d’un professeur de français et d’arabe à l’école primaire.
Par ailleurs, une nouvelle circulaire ministérielle relative aux préinscriptions et à l’orientation des nouveaux bacheliers a été promulguée le 18 juin dernier. Elle définit les règles générales applicables pour les préinscriptions et l’orientation des nouveaux bacheliers et des porteurs de diplômes étrangers pour l’accès à l’enseignement et à la formation supérieurs en fonction de la moyenne obtenue au baccalauréat. A cet effet, il a été exigé la moyenne de 11 sur 20 pour s’inscrire en sciences de l’infirmerie, à condition que l’inscription se fasse au niveau national. La même moyenne est requise pour la spécialité sciences politiques. La circulaire définit également la moyenne pour accéder à l’Ecole nationale supérieure des sciences politiques, qui est supérieure ou égale à 13 sur 20. Pour rejoindre la spécialité des sciences et techniques des activités physiques, il est exigé une moyenne de 12 sur 20. Pour l’architecture, une moyenne de14 sur 20 est exigée des nouveaux bacheliers, mis à part ceux qui veulent rejoindre l’Ecole polytechnique d’architecture et de l’urbanisme, qui doivent avoir une moyenne supérieure ou égale à 15 sur 20. Il est à noter que l’orientation vers l’enseignement et la formation supérieurs repose, conformément aux conditions fixées par cette circulaire, sur quatre paramètres, à savoir les vœux exprimés par le titulaire du baccalauréat, la série et le résultat du baccalauréat, les capacités d’accueil des établissements d’enseignement et de formation supérieurs et la circonscription géographique. La proclamation des résultats d’orientation préliminaire est fixée au 3 août au soir, tandis que l’opération de confirmation de l’orientation se déroulera du 4 au 8 août. Les résultats définitifs seront proclamés le 17 août, a relevé la même source, notant que les inscriptions définitives dans les enceintes universitaires se fera du 2 au 8 septembre. Il convient de rappeler que lors de la rentrée universitaire 2018/2019 plus de 265 000 nouveaux étudiants avaient rejoint les bancs de l’université. Leur nombre pourrait dépasser les 300 000 à l’occasion de celle de 2019/2020. En effet, le taux de réussite à l’examen du baccalauréat (session 2019) a atteint 54,56%, selon les résultats communiqués par le ministère de l’Education nationale. Un total de 674 831 candidats avaient passé l’examen du baccalauréat en juin dernier, dont 411 431 scolarisés et 263 400 libres, selon les statistiques du ministère de l’Education nationale.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email