-- -- -- / -- -- --
Nationale

Formation professionnelle: Plus de 382 000 nouveaux postes pédagogiques

Formation professionnelle: Plus de 382 000 nouveaux postes pédagogiques

Plus de 382 000 nouveaux postes pédagogiques seront proposés à la rentrée professionnelle, prévue le 29 septembre prochain. Une rentrée annonciatrice de nouveautés sur le plan de la qualité de formation et de la l’enseignement professionnel, ainsi que de l’introduction des nouvelles technologies.

Sur ces nouveaux postes, 380 000 sont destinés à la formation professionnelle et 2 000 autres à l’enseignement professionnel. Ce chiffre, fort en termes de postes de formation, est dû principalement à l’engouement que connaît le secteur depuis quelques années. Parmi ces nouveaux postes pédagogiques, 129 040 concernent la formation résidentielle, 128 400 la formation par apprentissage et 6 560 postes la formation à distance. Ces postes sont proposés dans près de 1 300 établissements publics répartis à travers tout le territoire national. Concernant la formation au profit des catégories aux besoins spécifiques, le secteur a prévu 674 nouveaux postes répartis sur cinq centres de formation professionnelle et d’apprentissage spécialisés pour les handicapés moteurs, et ce à travers les wilayas d’Alger, Boumerdès, Laghouat, Skikda et Relizane, selon la même source.

Quant aux offres de formation au profit des jeunes justifiant d’un niveau scolaire de troisième année secondaire, le secteur propose 37 960 postes. Le ministère a, par ailleurs, fait état de la révision de la nomenclature de la formation professionnelle (édition 2018) et de l’élaboration du Répertoire 2019 des branches et spécialités de l’enseignement professionnelle. Les inscriptions qui ont débuté le 15 juillet 2019 se poursuivront jusqu’au 21 septembre. En effet, le secteur de la formation professionnelle, qui se développe et s’affirme d’année en année en touchant les zones les plus reculées du pays, ne cesse d’innover en ouvrant de nouvelles spécialités adaptées aux besoins du marché du travail. Ce qui fait du secteur un levier incontournable de l’économie du pays.

Pour être en phase avec la technologie moderne, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Belkheir Dada Moussa, a annoncé qu’une plate-forme électronique sera adoptée pour la délivrance des diplômes finaux et les différents documents émanant du secteur de la formation et de l’enseignement professionnel, et ce à compter de cette rentrée. Le ministre a également incité à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans le contact avec les stagiaires du secteur et les cadres, et ce dans le but d’améliorer le secteur.

Dans le but de promouvoir le secteur, le ministre a insisté sur la nécessité de l’élaboration d’un programme de projets où chaque établissement de formation devra présenter un projet ayant son importance dans le développement et le marché du travail. Il a par ailleurs fait savoir que les mémoires de fin d’études ont été remplacés par des projets de fin de formation, et ce afin d’encourager l’innovation et l’application du slogan « La formation pour l’emploi et le passage du théorie à la pratique ». Concernant les ressources humaines, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de valoriser, notamment, les formateurs et les cadres en leur offrant des opportunités de formation et de promotion. Selon lui, 70% des cadres et des enseignants de la formation professionnelle ont bénéficié de promotion.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email