Formation professionnelle : L’indispensable partenariat avec les entreprises – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Formation professionnelle : L’indispensable partenariat avec les entreprises

Formation professionnelle : L’indispensable partenariat avec les entreprises
Yacine Merabi.

Le renforcement des partenariats avec les opérateurs du secteur économique demeure l’une des priorités du secteur de la formation professionnelle, le but étant de déterminer les besoins du secteur économique en matière de main-d’œuvre qualifiée.

C’est ce qu’a affirmé le ministre Yacine Merabi, lors de son passage devant la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle de l’Assemblée populaire nationale (APN).

Le ministre a affirmé que 2023 a été l’année du changement car, selon lui, le secteur de la formation professionnelle a relevé plusieurs défis, notamment en ce qui concerne le recours à la numérisation, le renforcement des partenariats avec les opérateurs du secteur économique et l’introduction de nouvelles spécialités.

Présentant la stratégie et les perspectives de son secteur, M. Merabi a souligné que son plan, qui s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement visant à réaliser le décollage économique, repose sur trois axes principaux, à savoir l’amélioration de la qualité de la formation, la promotion de l’enseignement professionnel et l’adaptation des formations à l’environnement économique, outre la numérisation du secteur, en particulier concernant les aspects pédagogiques, administratifs et financiers.

« Le secteur œuvre en permanence à l’amélioration de la qualité de formation et au développement des performances du système de formation à travers la mise en place d’une stratégie basée sur une batterie de mesures ayant pour objectif la promotion du secteur », a précisé M. Merabi.

Il s’agit également de l’adoption du projet de jumelage pédagogique entre les établissements de formation ainsi que le renforcement de la numérisation et des TIC en matière de gestion, a-t-il poursuivi. Le ministre a insisté sur le lancement de nouvelles plates-formes, à l’image de celles liées à l’atelier pédagogique et aux données d’apprentissage, avec la généralisation et l’adoption de l’approche par compétences en tant que nouvelle stratégie à même de garantir lune formation efficace.

Rappelant les mesures prises concernant la modernisation des outils de gestion technique et pédagogique dans la formation professionnelle, M. Merabi a souligné la nouvelle stratégie adoptée depuis le début de l’année 2023 par son secteur, qui consiste en l’actualisation du contenu pédagogique et l’accompagnement des formateurs.

Le ministre a également évoqué les mesures prises pour la promotion de l’innovation au niveau des établissements de la formation professionnelle, soulignant les efforts du secteur à l’effet de développer le mode de formation par apprentissage, en sus de la contribution à la promotion de l’entrepreneuriat.

Merabi a fait savoir que des campagnes d’orientation ont été organisées par les directions locales de la formation professionnelle au profit des jeunes en vue de les encourager à se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat. Il a également rappelé la création de la Maison de l’accompagnement et de l’insertion au niveau de ses directions pour accompagner les jeunes diplômés de la formation professionnelle et les orienter vers les dispositifs d’aide à l’emploi en vue de réaliser leurs projets.

Par ailleurs, le ministre a mis en exergue les efforts déployés par son département pour motiver les jeunes de tous âges à entrer dans le monde de la formation. Ainsi, le secteur de la formation professionnelle a offert, à l’occasion de la rentrée professionnelle 2023/2024, plus de 415 000 nouvelles places pédagogiques, dont 604 places pour les personnes en situation de handicap.

Merabi a également précisé que le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels propose plus de 495 spécialités, réparties sur 23 branches professionnelles évolutives et améliorables à travers plus de 1 225 établissements de formation, en plus de 806 établissements de formation professionnelle privés destinés aux jeunes.

Le ministre a qualifié la rentrée professionnelle de « rentrée numérique par excellence » au regard des indicateurs fournis par les directions de wilaya du secteur via la plate-forme numérique.

Il a estimé, à cet effet, que l’année 2023 a été « l’année de la modernisation et des changements ». Il a affirmé, dans ce cadre, que « son secteur se mettait à la numérisation, notant que tout ce qui se rapporte aux données, aux infrastructures et à la pédagogie est désormais disponible en format numérique. Il a rappelé, à ce propos, la mise en place des deux plates-formes électroniques « Tassyir » et « Mihnati », afin de garantir la transparence dans la gestion du secteur. Le ministre a indiqué que, désormais, tout se fait via ces deux plates-formes, y compris le recrutement et les inscriptions dans les établissements du secteur.

Concernant les nouvelles spécialités introduites cette année, M. Merabi a fait savoir que ces dernières répondent aux besoins exprimés par l’environnement socio-économique. Il a cité, entre autres, les spécialités relatives au dessalement de l’eau de mer et les chemins de fer, en s’associant avec les plus grandes entreprises internationales, ainsi que les énergies renouvelables et l’agriculture moderne.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email