-- -- -- / -- -- --
Nationale

Flambée des prix de la volaille : L’ONAB ouvre des dizaines de points de vente

Flambée des prix de la volaille : L’ONAB ouvre des dizaines de points de vente

En dépit des assurances avancées par le ministère du commerce sur la disponibilité de la volaille et à des prix raisonnables, pendant le mois de Ramadhan, le marché continue d’imposer sa loi.

Les prix de la viande blanche et particulièrement le poulet ont connu une hausse record ces derniers jours, sans raison apparente. Après une stabilité constatée durant les deux premières semaines du mois de Ramadhan, le prix de la volaille repart en hausse ces derniers jours, à la grande surprise des consommateurs. Le poulet était cédé hier entre 370 et 400 dinars le kilogramme contre 220 dinars, les deux premières semaines du mois de jeûne, soit une hausse de près de 70%. L’escalope était à 700 dinars le kilogramme contre 450 dinars auparavant, soit presque le même niveau de hausse. Les vendeurs expliquent ceci par la consommation croissante du poulet de chair durant le mois de Ramadhan. Selon eux, la demande en viandes blanches est en forte hausse, alors les prix suivent aussi.

Le ministère du commerce a vite réagit suite à cette flambée en adressant, hier, une note aux directeurs de commerce des 48 wilayas, leur demandant de déterminer les raisons de cette flambée des prix et de multiplier les opérations de contrôle pour la contenir. Le ministère a également instruit les directeurs de commerce de wilayas de veiller au déstockage des viandes se trouvant dans les offices de régulation. Il leur est demandé également de permettre aux différents acteurs de la filière volaille (éleveurs, abattoirs, offices de régulation) de vendre directement au consommateur.

Il faut souligner que l’Office national des aliments du bétail (ONAB) a entamé également une opération de mise sur le marché d’un stock de 57.000 quintaux de poulet à 250 DA/Kg, afin de casser les prix qui ont nettement augmenté ces derniers jours, a déclaré son PDG, Mohamed Batraoui.

Cette opération vise, selon le responsable, à “casser les prix de la volaille qui ont flambé dernièrement pour atteindre 360 Da/Kg”, d’où l’idée de mettre en place 51 points de vente dans 23 wilayas à l’instar d’Alger, Blida, Oran, Annaba, Constantine, Tlemcen, Mostaganm, Ghardaïa, Sidi Belabbès, Adrar et Illizi.

Plus précis, M. Batraoui cite les points de vente répartis à Alger sur les communes de Chéraga (El Karia), Aïn Benian (au siège de l’Office national interprofessionnel des légumes et viandes -ONILEV-), Hussein Dey (un à l’entrée de la rue Tripoli et un autre à proximité du Groupe Giplait), et Reghaïa où trois unités sont opérationnelles depuis hier. Outre les points de vente fixes, des camions (points de vente itinérants) ont été mobilisés pour sillonner les cités et vendre de la volaille aux citoyens qui n’auront pas à se déplacer, notamment par ces temps de confinement imposé du fait de la propagation du Covid-19, a-t-il ajouté.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email