-- -- -- / -- -- --
Nationale

Flambée des cas de contamination à la Covid-19 : Les concentrateurs d’oxygène hors de prix

Flambée des cas de contamination à la Covid-19 : Les concentrateurs d’oxygène hors de prix

Au moment où le système sanitaire en Algérie fait face à une énorme pression causée par la recrudescence des cas de contamination à la Covid-19, induisant une saturation des services de réanimation et un manque d’oxygène dans les structures de santé publique, les importateurs et vendeurs de matériel paramédical profitent, sans scrupules, de cette situation tragique pour tripler, voire quadrupler, les prix des extracteurs d’oxygène, ô combien nécessaires pour les malades.

Et ceci se passe en pleine troisième vague du nouveau coronavirus, qui fauche au quotidien des dizaines de vie d’Algériens, en grande partie à cause du manque d’oxygène qui fait cruellement défaut dans de nombreuses structures de santé. Cette situation a poussé de nombreux citoyens à se rabattre sur les concentrateurs d’oxygène pour soulager leurs proches et leur éviter une mort certaine. Comme c’était le cas pour les tests PCR au début de la pandémie, les importateurs et vendeurs de ces appareils en ont fait un moyen pour s’enrichir au détriment de la santé publique.

Au début de la pandémie, le prix de ces concentrateurs d’oxygène ne dépassait pas les 60 000 DA, mais comme un mal ne vient jamais seul, les prix sont passés en quelques semaines à 120 000 DA puis à 200 000 DA, pour terminer actuellement à 300 000 DA.

Interrogés sur la flambée des prix de ces appareils indispensables en temps de Covid, des vendeurs de matériel paramédical ont expliqué ces prix excessivement élevés par la forte demande depuis près d’une année, affirmant que les prix ne dépendent pas d’eux mais des importateurs.

«Notre marge de bénéfice est pratiquement la même. Nous subissons cette hausse des prix imposée par le grossiste ou l’importateur», a affirmé Mahmoud, gérant d’un magasin de vente de matériel médical à Douéra, qui signale refuser de vendre ces concentrateurs depuis la dernière augmentation.

Rencontrée chez ce même vendeur, Malika, la quarantaine, cherchait désespérément un extracteur d’oxygène à un prix raisonnable pour sa maman de 78 ans, atteinte de Covid-19 et présentant des difficultés respiratoires.

«J’ai besoin d’un concentrateur d’oxygène pour ma mère atteinte de la Covid-19, désaturée à 80% et diabétique. Mon budget est limité et les prix affichés sont exorbitants», a-t-elle déploré, disant ne pas comprendre comment des personnes peuvent profiter de la détresse de leurs concitoyens.

De son côté, le Dr Rachik Benatia, responsable de «Algeria United Foundation», une association humanitaire, qui a énormément aidé depuis sa création les citoyens atteints de Covid-19, notamment en leur garantissant des concentrateurs d’oxygène, a affirmé au Jeune Indépendant que les membres de l’organisation reçoivent, au quotidien, énormément d’appels

téléphoniques de personnes à la recherche de concentrateurs d’oxygène, assurant être dépassés par la forte demande qui s’est accentuée au mois de juillet en cours.

«Nous recevons des dizaines d’appels, de jour comme de nuit. Malheureusement, depuis la recrudescence des cas de contamination en juillet, on n’arrive plus à satisfaire toutes les demandes car l’association ne dispose actuellement que de 70 extracteurs qui sont déjà répartis sur des malades», a-t-il indiqué, appelant la population à respecter les mesures barrière, notamment le port du masque, qui demeurent les seuls moyens à même d’éradiquer cette pandémie.

Le Dr Benatia a également lancé un appel aux bienfaiteurs pour faire don de ce type d’appareils d’oxygène, qui soulagent beaucoup de monde, ou participer à la campagne de collecte de fonds pour acheter de nouveaux concentrateurs d’oxygène et aider ainsi un maximum de malades.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email