Finances: Généralisation des paiements instantanés   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Finances: Généralisation des paiements instantanés  

Le Délégué général de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (ABEF), M. Rachid Belaid a indiqué, hier à Alger, que les banques et les institutions financières œuvraient à généraliser les paiements instantané et différé entre les banques et les institutions financières, en vue d’encourager les commerçants à opter pour le paiement électronique.

 Belaid qui intervenait devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors d’une séance présidée par M. Saad Beghidja président de la commission, a indiqué qu' »un projet est en cours de réalisation, portant paiement instantané du compte du client à celui du commerçant », ajoutant que la Banque d’Algérie avait abrité ce lundi une réunion du Centre de précompensation interbancaire (CPI), avec la participation des banques et des institutions financières, afin de « finaliser les opérations relatives au paiement instantané, en prélude de sa généralisation ».

Dans le même sillage, M. Belaid a annoncé le lancement prochain, en collaboration avec la Société d’aut

omatisation des transactions interbancaires et de la monétique (SATIM), et du Groupement d’intérêt économique monétique (GIE Monétique), de cartes de paiement à débit différé qui permettront aux clients de réaliser toutes les opérations de paiement sans qu’elles ne soient débitées immédiatement, mais plutôt à une date (fin du mois à titre d’exemple). Ce processus similaire au crédit à la consommation favorisera le e-commerce, a-t-il ajouté.

Concernant l’interopérabilité des paiements mobiles, le délégué général de l’ABEF a assuré qu' »elle sera opérationnelle vers la fin mai ou début juin 2024″.

Les solutions de paiement mobile en Algérie sont appliquées actuellement entre les clients d’une même banque. Avec le lancement de l’interopérabilité, les clients de banques différentes seront en mesure de réaliser des transactions, ce qui permettra de payer des achats via code QR et de procéder à des virements de compte à compte.

Par ailleurs, M. Belaid a souligné que le paiement sans contact sera généralisé dès la réception de ce type de cartes par Algérie-poste.

Cette méthode permet de réaliser un achat de manière rapide auprès des commerçants équipés d’un Terminal de paiement électronique (TPE) sans insérer la carte dans ce boîtier et sans composer de code secret. Il suffit simplement d’approcher la carte du TPE.

Le parc TPE, ajoute-t-il, compte près de 54.000 appareils, avec plus de 500 commerçants électroniques inscrits, tandis que le nombre de cartes électroniques en circulation a dépassé 16 millions de cartes (Algérie Poste et banques).

Belaid a, d’autre part, présenté les statistiques relatives à l’activité des banques et des institutions financières qui, affirme-t-il, emploient près de 30.000 personnes et disposent de 1.800 agences bancaires réparties sur l’ensemble du territoire national.

Concernant le financement de l’investissement, il a précisé que l’association a enregistré, au 31 décembre 2023, un financement de près de 10.000 milliards de DA, dont 460 milliards de DA dans le cadre de la Finance islamique couvrant « de grands projets d’investissement », a-t-il dit.

Dans ce sillage, le président de la commission de la Finance islamique au sein de l’ABEF, Sofiane Mazari, a fait état du recensement, jusqu’au 31 décembre 2023, de près de 800 agences bancaires et l’ouverture de 630.000 comptes, avec un volume de dépôts dépassant 750 milliards de DA. 

 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email