Financement présidentielle de 2019 : Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison ferme – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Financement présidentielle de 2019 : Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison ferme

Financement présidentielle de 2019 : Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison ferme

Reconnu coupable de tous les chefs d’inculpation retenus contre lui au cours de l’instruction judiciaire entre autres trafic d’influence et financement occulte de la campagne électorale des présidentielles avortées de 2019, Saïd Bouteflika frère et conseiller du président de la République déchu Abdelaziz Bouteflika, a été condamné ce lundi à 8 ans de prison ferme assortis d’une amende d’un million de dinars.

A la lecture du verdict prononcé par le président pôle financier et économique du tribunal de Sidi M’Hamed Saïd Bouteflika voulait prendre la parole mais le président en charge de l’affaire ne l’entendait nullement de cette oreille et pour preuve il a demandé poliment et gentiment aux gendarmes qui l’entourait de le guider vers son lieu d’incarcération.

Le Tribunal a aussi condamné l’homme d’affaires Ali Haddad, dans la même affaire, à quatre ans de prison ferme pour blanchiment d’argent, trafic d’influence et non déclaration de biens. Ali Haddad a été acquitté du chef d’accusation de financement occulte de la Présidentielle annulée d’avril 2019, pour le compte du candidat Abdelaziz Bouteflika.

L’homme d’affaires Ali Haddad a été faut.il le rappeler blanchi de l’accusation relative au financement occulte de la campagne électorale des présidentielles du Président de la République Abdelaziz Bouteflika.

Pour rappel, le procureur de la République prés le pôle financier et économique du tribunal de Sidi M’Hamed a requis lundi dernier une peine de 10 ans de prison ferme contre Saïd Bouteflika assortis d’une amende de 3 millions de dinars et la saisie de tous les biens mobiliers et immobiliers lui appartenant.

La même peine à été requise contre l’homme d’affaires Ali Haddad et les mêmes mesures prises contre Saïd Bouteflika
Le procès d’Ali Haddad et Saïd Bouteflika impliqués également tous les deux dans l’affaire proprement dite ‘Chaine El Istimraria’ a duré un jour.

Said Bouteflika est poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation entre autres blanchiment d’argent, enrichissements illicites et financement occulte de la campagne électorale des présidentielles de 2019 au profit de son frère ainé.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email