-- -- -- / -- -- --
Sports

Finale ligue des champions: L’ESS à 90’ du bonheur

Finale ligue des champions: L’ESS à 90’ du bonheur

L’équipe sétifienne qui a épaté les amoureux de la balle ronde dimanche dernier à l’occasion de la première demi-finale de la Ligue des champions africaine, a une fois le plus confirmé qu’elle voyage merveilleusement bien et réussit souvent ses missions hors de ses bases. En témoignent la belle prestation et le score réalisé sur le terrain du Révérend-Père-Raphaël. Une arène pleine à craquer par un public totalement acquis à l’équipe locale dirigée par l’entraîneur Jean Florent Ibenge Ikwange qui est également sélectionneur de la RD Congo.

En imposant le score de 2 à 2, jugé unanimement de positif, les enfants des hautes plaines voient l’espoir d’arracher le trophée continental grandir avant le match retour prévu au stade Mustapha-Tchaker le 1er novembre prochain. Il faut dire qu’avant cette première manche de la finale disputée à Kinshasa, l’ESS a bien marqué de son empreinte cette 18e édition de la plus prestigieuse compétition africaine, avec en prime 04 victoires dont trois ont été réalisées à l’extérieur, deux matchs nuls et une défaite au goût d’une victoire sur le terrain de Lubumbashi contre l’ogre du TP Mazembé.

On aura remarqué que dès les premiers moments de la partie, le onze Ententiste composé de Khedairia – Megatli, Mellouli, Damou, Ze Andro – Legraa, Zerara, El-Oumri – Djahnit, Younes, Ziaya, a affiché sa volonté d’appliquer une option résolument offensive, d’où les actions portées dans le camp adverse dont celle lamentablement ratée par Ziaya à la (9’). Ce sont les Sétifiens qui eurent l’honneur d’ouvrir la marque en contraignant le défenseur Kinois Mubele à inscrire contre son camp à la (17’).L’arbitre zambien Sikazwe excellent durant toute la partie accorda un penalty, peu évident, transformé par Mabidi (45′+3′).

En seconde mi-temps, les Algériens continuèrent de jouer avec sérénité et parvinrent à doubler la mise suite à une somptueuse action en une-deux, mené par le duo Ziaya et Djahnit (56′).Les Noirs et Blancs se firent rattrapés malheureusement à la (75’) suite à un missile adressé des 30m par Mabidi. Accosté tout juste à la fin de la partie par notre confrère de la radio ChaineI, le coach sétifien Kheireddine Madoui, tout en saluant le rendement de son groupe, s’est dit content du résultat, même s’il a tenu à souligner que « le 2 à 2 est certes positif mais aussi un score piège ».

La preuve est que le Vita club est parvenu à revenir au score à deux reprises. Aussi, ne faut pas perdre de vue que le club congolais s’est imposé (2-1) le 27 septembre dernier sur le terrain du CS Sfaxien (Tunisie) à Sfax, en demi-finale retour de cette joute continentale, après avoir gagné sur le même score (2-1) à Kinshasa. Il convient de rappeler que l’ESS a été privée dimanche passé de son meilleur buteur dans la compétition, le milieu offensif El Hedi Belameiri, auteur de six buts. Le Franco-algérien n’a fait son apparition sur le terrain qu’aux dernières minutes de la partie.

« Kheiro » a surtout voulu permettre au virevoltant de replonger dans l’ambiance de la compétition avant l’ultime rencontre prévue à Blida. Aussi Dieu merci, les quatre éléments qui étaient sous la menace d’une suspension ont échappé à la sanction -ce qui a réconforté le staff technique qui n’aura pas à chambouler, sous la contrainte, son effectif dans cette seconde partie-et peuvent continuer leur noble mission. En réalisant cette belle opération, « l’Entente de tous les Algériens » est à 90 minutes seulement du grand bonheur.

L’on s’attend cependant à fêter l’évènement de la plus belle des manières sachant que cette finale coïncide avec une date mémorable au pays, a savoir le 60e anniversaire du déclenchement de la Révolution.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email