-- -- -- / -- -- --
Monde

Fillon dénonce «un coup d’Etat institutionnel» venu de «la gauche»

Fillon dénonce «un coup d’Etat institutionnel» venu de «la gauche»

François Fillon, empêtré dans les affaires, souvent imaginaires, visant les emplois présumés fictifs de son épouse, a dénoncé mercredi « un coup d’Etat institutionnel » contre sa candidature à la présidentielle, venu « de la gauche », et demandé aux parlementaires LR de « tenir 15 jours » derrière lui.

« Je vis une expérience d’une violence inouïe, ma famille, mon entourage, nous-mêmes, la crédibilité de notre famille politique, de ma candidature, tout est remis en cause, dans le cadre d’une opération organisée professionnelle », a-t-il dénoncé lors d’une réunion à huis clos à son QG de campagne à Paris, selon des propos rapportés à l’AFP par des participants.

« Je sais que d’autres parmi vous ont déjà vécu des moments comme ceux-là. Je pense à eux. Ça ne m’était jamais arrivé », a-t-il dit. « On a 15 jours à tenir car on sait que dans les 15 jours qui viennent, on aura les résultats de cette enquête.

On aura les résultats de cette enquête car on est à la veille de l’élection présidentielle », a-t-il dit. « Et personne ne peut imaginer qu’on prenne en otage jusqu’au dernier moment l’élection présidentielle et le candidat qui a été désigné par près de 4 millions de Français à la sortie de la primaire de la droite et du centre », a-t-il ajouté.

L’entourage de François Fillon a indiqué qu’il y avait « 200 à 300 parlementaires présents » lors de cette réunion, soit un nombre bien supérieur à l’affluence de cette réunion hebdomadaire régulière. « Cette affaire on sait d’où elle vient, elle vient du pouvoir, elle vient de la gauche », a tonné le candidat de la droite à la présidentielle.

« Cette opération, je vous le dis tout de suite, elle ne vient pas de chez nous, elle ne vient pas de nos rangs. N’écoutez pas ceux qui disent que ce sont nos propres amis qui pour se venger des uns et des autres ont monté cette affaire », a-t-il argumenté alors que les députés LR sont en plein désarroi et évoquent des recours éventuels.

Après la polémique suscitée par les révélations du Canard enchaîné sur la rémunération de sa femme et de ses enfants, le candidat de la droite et du centre est désormais doublé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Malgré toutes ces accusations, François Fillon est crédité d’une victoire « certaine » au premier tour des présidentielles, selon des analystes indépendants.

Selon une enquête informelle, le candidat de la droite subirait les mêmes attaques que Trump, qui malgré une camgane médiatique des plus virulentes, et qui a dépssé les frontières américaines, le successeur de Obama a quand gagné l’élection américaine. C’est ce qui va se passer en France ; c’est pareil pour Fillon ; il gagnera l’élection, en principe », a commente-t-on à Paris.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email