-- -- -- / -- -- --
Nationale

Fièvre aphteuse :Seize cas recensés à Tizi Ouzou

Fièvre aphteuse  :Seize cas recensés à Tizi Ouzou

Alors que la campagne de vaccination contre la fièvre aphteuse et la rage concernant les bovins et la clavelée concernant les ovins, entamée à la mi-avril dernier, touche à sa fin, seize cas de fièvre aphteuse sont quand même enregistrés à Tizi-Ouzou.
C’est à Mekla que le premier foyer s’est déclaré. C’était à la fin du mois passé. Treize bovins ont été identifiés comme atteints de fièvre aphteuse dans une ferme d’élevage de cette commune. Comme mesure de précaution, ces bêtes ont été conduites vers l’abattoir communal où elles ont été abattues. Selon le docteur Nourredine Maïdi, les mesures de sécurité sanitaire ont été également traduites par une opération de désinfection de l’étable et du matériel roulant ayant servi au transport des bovins malades vers l’abattoir. Notre interlocuteur ajoute que le deuxième foyer enregistré est à Tamda. Un bovin a été identifié comme étant touché par le virus de la fièvre aphteuse.

Le troisième foyer a été constaté dans la commune de Frikat, daïra de Draâ El Mizan. Un bovin a été contaminé. Le quatrième et dernier cas a été découvert dans un abattoir de Tizi-Ghnif. Le bovin atteint de la fièvre aphteuse a été acquis par son propriétaire hors de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il va sans dire que les mesures sanitaires arrêtées dans les trois derniers cas sont semblables à celles prises concernant l’étable de Mekla, à savoir l’abattage des têtes malades et la désinfection totale des différents outils ayant été ou pu être en contact avec l’animal malade. Comme mesures de précaution supplémentaires et jugées nécessaires en pareil cas, la DSA de la wilaya de Tizi-Ouzou a proposé au wali un arrêté portant infection de la wilaya de Tizi-Ouzou par la fièvre aphteuse. Et en sa qualité de premier responsable de la wilaya, le wali saisira à son tour toutes les parties concernées pour arrêter des mesures appropriées. Par ailleurs, le Dr Nourredine Maïdi nous a indiqué que des prélèvements de sang et d’aphtes ont été effectués sur les bovins touchés par la fièvre aphteuse et envoyés à Alger, pour être ensuite acheminés vers un laboratoire de Londres (Angleterre), considéré comme une référence scientifique mondiale, pour déterminer avec exactitude la souche virale mise en cause, d’où le choix du vaccin à faire.

Encadré :

Ce qu’il faut savoir sur la fièvre aphteuse

La fièvre aphteuse est une maladie virale grave du bétail. Hautement contagieuse, elle touche les artiodactyles comme les bovins, les ovins et les caprins. Toutes les espèces de cervidés et d’antilopes, ainsi que les éléphants et les girafes sont sensibles à la fièvre aphteuse. Le camelin peut également être atteint de fièvre aphteuse. Sept souches de virus de fièvre aphteuse sont identifiées. Il s’agit de O, A, C, SAT-I, SAT-2, SAT-3 et ASIA I. Les sources d’infection sont la salive, les sécrétions nasales, les lésions cutanées, le lait, l’urine, les excréments et la semence des animaux infectés. Signes cliniques et symptômes fréquents : fièvre, dépression, hypersalivation (bave filante), troubles de mastication, boiterie, perte d’appétit et de poids, chute de la production de lait, apparition de vésicules (aphtes) sur les lèvres, les muqueuses buccales, la langue et le nez, les espaces interdigités au-dessus des onglons, les trayons, etc.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email