-- -- -- / -- -- --
Nationale

Fièvre aphteuse à Médéa:Des brigades de contrôle des boucheries et des marchés

Fièvre aphteuse à Médéa:Des brigades de contrôle des boucheries et des marchés

Rien ne semble arrêter la propagation de la fièvre aphteuse depuis sa déclaration dans la région après la détection du premier foyer dans la commune de Ben Chicao, où 8 têtes ont été décimées.

La maladie s’est par la suite propagée à travers d’autres communes localisées dans la partie sud-est de la wilaya, notamment dans la zone entourant la couronne de la plaine de Béni-Slimane, 60 km à l’est du chef-lieu de la wilaya, et dans la commune de Tablat, à l’extrême est.
Mais le bilan établi à la date de ce samedi fait état de 71 têtes bovines contaminées à travers 7 communes sur les 64 que compte la wilaya, situation qui fait ressortir une propagation rapide de la maladie depuis son apparition la veille de l’Aïd.

Un comité de veille, présidé par le secrétaire général de la wilaya, composé de représentants de plusieurs directions dont la direction du commerce et des services de sécurité, a été créé dès la déclaration des premiers cas d’atteinte par la fièvre aphteuse.
Mais en dépit des mesures de prévention mises en place par la direction des services agricoles en interdisant le déplacement du cheptel et en fermant les marchés à bestiaux, de nouveaux cas de contamination continuent chaque jour d’être enregistrés.

En plus de ces mesures, il a aussi été décidé de mettre sur pied une brigade mixte composée de vétérinaires et d’agents de la direction du commerce pour mener des contrôles au niveau des boucheries et vérifier la qualité des viandes proposées à la vente.
L’objectif étant de s’assurer du respect de la chaîne du froid, des conditions d’hygiène et de la conservation des viandes et de vérifier leur origine afin d’éliminer le risque de maladies pouvant survenir de la consommation des viandes non estampillées provenant des abattages clandestins.

D’ailleurs, l’appel maintes fois répété de l’inspecteur vétérinaire est de sensibiliser la population sur le risque d’acheter des viandes non contrôlées par les services spécialisés et dont la consommation peut être source de maladies.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email