-- -- -- / -- -- --
Nationale

Fièvre aphteuse : 1,1 million de vaccin pour l’Algérie et la Tunisie

Fièvre aphteuse : 1,1 million de vaccin pour l’Algérie et la Tunisie

Le lot de 1,1 million de doses de vaccin contre la fièvre aphteuse (FA) livré par l’Union européenne à l’Algérie et à la Tunisie devrait arriver dans les prochains jours. Ce vaccin permet de renforcer la campagne de lutte contre cette maladie suite à la propagation d’une nouvelle souche du virus, selon un communiqué de l’UE publié à Bruxelles. L’UE affirme que la propagation rapide de la fièvre aphteuse dans ces deux pays frontaliers est due à un manque de vaccins, en précisant par ailleurs que son aide intervient en réponse à une demande urgente de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale pour la santé animale (OIE). L’UE souligne qu’elle a été sollicitée pour une aide d’urgence en vaccin de haute qualité pour une campagne de vaccination contre cette épidémie. La cargaison de vaccin livrée au cours de cette semaine sera utilisée pour immuniser les bovins, les ovins, et les caprins.

L’UE interdit l’importation d’animaux vivants de l’Algérie et de la Tunisie ou de leurs produits dérivés. Le ministre de l’Agriculture, Abdelwhab Nouri, qui était en visite avant-hier à Médéa, a souligné la poursuite de l’opération de vaccination du cheptel, en signalant l’acquisition, « dans les prochains jours », de nouvelles quantités suffisantes de vaccins au profit des éleveurs.

Il a prévenu toutefois que l’épidémie ne peut pas être « endiguée » sans la prise des dispositions préventives en temps opportun. Par ailleurs, il a exhorté les éleveurs et maquignons à s’impliquer sérieusement dans la mise en œuvre des mesures préventives décidées en vue de la protection de la ressource animale. Sur la possibilité de fermer les marchés de bétail à l’approche de la fête du sacrifice (Aïd El Adha), le ministre a écarté cette éventualité, d’autant plus qu’il n’a « été enregistré aucun cas de contamination d’ovin par cette maladie à ce jour ». 

Selon les données officielles, 850 000 bovins ont été vaccinés Jusqu’à mars dernier, auxquels s’ajoutent 757 000 depuis mai dernier. Tout en réitérant l’engagement de l’Etat à l’indemnisation des éleveurs, le ministre a toutefois prévenu les éleveurs quant à la dissimulation des cas d’atteinte dans leur cheptel. « Des sanctions rigoureuses sont prévues à l’encontre des contrevenants, a-t il averti, pointant du doigt les éleveurs de la wilaya de Sétif, en leur faisant endosser la responsabilité de l’introduction de la fièvre aphteuse à partir de la Tunisie, ainsi que sa propagation dans les wilayas de l’ouest et du centre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email