-- -- -- / -- -- --
Nationale

Feux de forêts : Près de 1970 ha ravagés en un mois

Feux de forêts : Près de 1970 ha ravagés en un mois

La Direction générale des forêts (DGF) a enregistré la destruction de près de 1970 ha de forêts, à travers le pays suite à la déclaration de 678 incendies depuis le 1 juin dernier au 8 juillet courant.

“Quelque 678 incendies ont été signalés au 8 juillet courant, avec la destruction de 1970 ha de surfaces forestières”, a indiqué le directeur général des forêts, Mahmoudi Ali, dans une déclaration à la presse, en marge de l’installation de la colonne mobile au niveau de la forêt “Daoula Kfafsa” de Chlef.

Le responsable a estimé que ce bilan est “lourd” en dépit du fait, a-t-il dit, qu’un taux de 50 % des surfaces détruites sont des maquis et des herbes sèches. “Il s’agit néanmoins d’un bilan appelé à la hausse”, a-t-il observé.

Il a recommandé “la fédération des efforts de tous les partenaires concernés” dans la lutte contre les incendies afin éviter plus de pertes.

A noter qu’une campagne nationale de prévention et de lutte contre les feux de forêts a été lancée le 1 er juin 2019.

En 2017, plus de 54.000 ha de végétations sont parties en fumée dans les incendies à échelle nationale, a déploré Mahmoudi Ali.

Il a, en outre, souligné “le caractère exceptionnel” de la campagne 2018, durant laquelle seulement une “surface de pas plus de 2.300 ha a été détruite par les feux”.

Interrogé sur l’atelier de formation de formateurs de la Conservation des forêts à l’enquête sur les causes des incendies de forêts, organisé dernièrement à Batna, en collaboration avec l’ambassade du Japon en Algérie et l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO), M. Mahmoudi a indiqué que cet atelier “va se poursuivre, en vue de contribuer, à l’avenir, dans l’approfondissement de l’enquête sur les causes des feux pour les prévenir et se préparer à mieux les affronter”.

S’exprimant sur les importantes surfaces de récoltes agricoles détruites par les feux durant la présente campagne, le Directeur général des forêts les a imputés au “non-respect, par les agriculteurs, des règles de sécurité et de prévention” prescrites en la matière.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email