Feux de forêts : La prévention et la détection précoce, seul moyen de lutte – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Feux de forêts : La prévention et la détection précoce, seul moyen de lutte

Feux de forêts : La prévention et la détection précoce, seul moyen de lutte
Les pompiers au sol tentent de circonscrire les feux

La prévention et la détection précoce des feux de forêts constituent le seul moyen qui permet de réduire les dégâts humains, matériels et environnementaux engendrés par ces sinistres. C’est ce qu’a indiqué Ilhem Kabouya, directrice de la protection de la faune et de la flore à la Direction générale des forêts (DGF)

 S’exprimant lors d’une journée lors d’une journée d’étude, portant sur « le système d’information géographique (SIG) et son rôle dans la prévention et la lutte contre les feux de forêts », organisée par l’Institut national d’études des stratégies globales (INESG), Ilhem Kabouya a précisé que l’analyse du risque qui repose sur l’efficacité du dispositif de prévention et de lutte pour la détection précoce des feux est indispensable pour protéger le patrimoine forestier.  

Elle a dans ce sens ajouté que les SIG, qui constituent « un outil d’aide à la décision », confirment les possibilités qu’ils offrent en matière d’analyse stratégiques de l’espace pour réduire l’extension du feu et optimiser les interventions des secours et leurs moyens de lutte.

La même responsable a mis en avant les efforts déployés « une exploitation efficace et efficiente » des données relatives aux incendies soulignant que le nombre des départs de feu a été réduit à moitié au cours de ces dernières années, grâce notamment à ces efforts.  

Précisant que les pertes engendrées par les feux de forêts sont de l’ordre de milliards de dinars, outre la fragilisation des écosystèmes et la biodiversité, Kabouya a plaidé pour « la création d’une base de données géographique et dynamique, indispensable à l’analyse et à la cartographie en concertation avec les différents secteurs et organismes pour faciliter et améliorer la gestion des risques des feux »

De son côté, Belkacem Mouloudj de la direction générale de la protection civile (DGPC) a préconisé « la mise en place d’une plateforme dynamique regroupant toutes les données relatives aux données géographiques, à la toponymie des forêts, les sources d’eau et les pistes, accessible à tous les intervenants dans la lutte contre les feux de forêts ».

Il a dans ce volet mis l’accent sur les difficultés, liées à la non actualisation et partage de données (sources d’eau, praticabilité des pistes, toponymie des forêts) qui se percutent sur le temps d’intervention des services de la protection civile sur le terrain.

Mouloudj est également revenu sur l’analyse des incendies de forêts par la DGPC, basée sur les photos fournies par l’Agence spatiale algérienne (ASA) et autres agences et organismes internationaux soulignant que toutes les données sur les feux, sur le territoire national sont numérisées.

Lors de son intervention intitulée « aménagement du territoire et risques majeurs »,  représentant du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Madjid Saada, a fait savoir  qu’entre 2012 et 2020, 396.320 ha ont été détruits dans des feux de forêts avec une moyenne de 31.000 ha par an. Au cours de la même période, pas moins de 15.617 foyers d’incendies ont été enregistrés.

 Au cours de cette rencontre, l’innovateur Mohamed Adel Belarbi, a exposé son projet d’un avion agro-forestier, baptisé « Dhaya », élaboré dans le cadre d’une convention d’accompagnement technique avec la DGF, devant répondre à des préoccupations liées à la prévention des feux et le reboisement notamment.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email