-- -- -- / -- -- --
Nationale

Feux de forêts : La prévention, cheval de bataille de la DGF

Feux de forêts : La prévention, cheval de bataille de la DGF

La direction générale des forêts (DGF) s’est fortement engagée cette année à détecter et à identifier les acteurs qui ont été à l’origine des incendies que le pays a connus cette année.

« Cet engagement est justifié l’état alarmant de notre patrimoine forestier actuel », a déclaré le directeur de la protection du patrimoine forestier à la DGF, jeudi dernier lors d’un point de presse organisé au siège de la DGF. M. Boumessaoud, a fait savoir qu’il y a eu deux cas de pyromanie enregistrés, l’un à Tizi Ouzou et l’autre à Béjaïa.

Et d’ajouter que 22 suspects font actuellement l’objet d’enquêtes judiciaires. Soucieuse d’informer l’opinion publique, la DGF s’est lancée dernièrement dans une campagne de communication.

A cela s’ajoute « un travail de longue haleine » visant à sensibiliser et à prévenir les citoyens, notamment ceux qui habitent à l’orée des forêts, sur les risques encourus.

Dans ce cadre, la DGF a dressé un bilan partiel faisant ressortir le nombre 186 foyers enregistrés la dernière semaine, ayant parcouru 1 907 ha. « Ce bilan vient alourdir ceux précédents en accumulant plus de 2 121 foyers ayant ravagé presque 32 000 ha pendant une période allant du 1er juin au 16 août 2017 », a indiqué M. Boumessaoud.

« Ce chiffre est inquiétant », a-t-il dit. « Il équivaut presque quatre fois celui enregistré l’année dernière pendant la même période, soit 8 555 ha. « Ce bilan n’est pas définitif, il reste partiel. Car ce n’est pas le moment idoine pour procéder à une évaluation post-incendie « .

Et d’enchaîner : « Notre dispositif humain est toujours en alerte ; il est déployé sur les 40 wilayas du Nord où se trouvent d’importantes étendues du patrimoine forestier national, qui est estimé à 4 100 000 ha « , a-t-il dit.

« L’effectif de 7 200 éléments (responsables compris) est très insuffisant et reste très réduit par rapport à cette étendue « , a expliqué. M. Boumessaoud. Il est impossible d’assurer en même temps la surveillance, la lutte contre les feux et l’évaluation post-incendie.

Toutefois, cette opération se fera après une accalmie totale.
Par rapport aux conditions dans lesquelles les services des forêts mènent leurs interventions, M. Boumessaoud a indiqué que leurs équipes « rencontrent des difficultés relatives à la nature du relief, ce qui rend ces zones inaccessibles, et l’aménagement des pistes exige de prendre en considération l’espace forestier comme étant l’habitat naturel de la faune qu’il faut absolument respecter « .

En ce qui concerne les causes qui ont été à l’origine des déclenchements des foyers de feu, le même responsable a expliqué qu’il y a trois facteurs déclenchants : l’oxygène présent dans l’air, le combustible (lignes de haute tension…) enfin et l’étincelle, l’aspect visible que les intervenants doivent cibler pour éventuellement agir à temps.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email