Feux de forêt à Tizi Ouzou  : Plus de 7 milliards de dinars de dégâts – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Feux de forêt à Tizi Ouzou  : Plus de 7 milliards de dinars de dégâts

Feux de forêt à Tizi Ouzou  : Plus de 7 milliards de dinars de dégâts

Ce ne sont pas moins de 990 feux de forêt qui se sont déclarés depuis le début de l’année en cours jusqu’au 10 septembre 2023 dans la wilaya de Tizi Ouzou. Des feux qui ont causé des pertes estimées à plus de 7 milliards de dinars.

Dans le cadre des opérations de lutte contre les feux de forêt, les éléments de la Protection civile ont exécuté 1 100 interventions. C’est ce qu’a déclaré, jeudi dernier, le commandant Kamel Bouchakour de la Protection civile de la wilaya de Tizi Ouzou sur le plateau de Radio Tizi Ouzou. Etait également présent à cette émission Mohamed Skandraoui, haut responsable de la Conservation des forêts de Tizi Ouzou. Celui-ci a évoqué, en ce qui le concerne son domaine de compétence, des espèces d’arbres et de végétation que les feux ont ravagées ainsi que les moyens matériels et humains mobilisés par la Conservation des forêts dans le cadre de ses missions, qui sont naturellement la protection des forêts et de l’environnement.

Il convient de noter que l’utilisation des canadairs reste insuffisante au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou à cause de la topographie des lieux. En effet, la plupart des villages de Kabylie, particulièrement la wilaya de Tizi Ouzou, sont entourés de forêts ou se trouvent presque à l’orée de la forêt.

Aussi, pour des raisons sécuritaires concernant ces habitations, les pouvoirs publics préfèrent affronter les feux par des méthodes dites « conventionnelles ». Un lâcher d’eau à partir d’un avion volant à 200 ou 300 mètres d’altitude et à une vitesse dépassant 200 km/h peut facilement, selon les spécialistes, faire effondrer le toit d’une maison faite en dur.

Toujours selon ces avis compétents, l’entrée en action des canadairs se fait dans le cas d’une grande étendue forestière dépourvue de toute habitation. Selon la loi de la physique, un objet quelconque prend du poids en fonction de la hauteur à partir de laquelle il est lâché, ont expliqué les experts.

Cela veut dire que plus la hauteur est importante, plus sa vitesse augmente et plus le risque de voir s’effondrer les toits augmentent aussi ; l’impact au sol devient aussi plus important. Une trombe d’eau de 50 000 litres lâchée à 300 mètres d’altitude peut, dès lors, réduire en décombres une maison, ont encore expliqué les spécialistes, ajoutant que cette science est enseignée dans toutes les écoles militaires et celles de la Protection civile.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email