-- -- -- / -- -- --
Nationale

Fête du Mawild Ennabaoui : Spéculation sur les marchés

Fête du Mawild Ennabaoui : Spéculation sur les marchés

Les fêtes religieuses, notamment le Mawlid Ennabaoui, constituaient une occasion pour rappeler au peuple algérien son appartenance à l’islam et un moyen de faire face aux tentatives coloniales visant à effacer l’identité nationale.

Après l’indépendance de l’Algérie, le Mawlid Ennabaoui était célébré en grande pompe dans toutes les wilayas du pays, y compris Alger, ce qui renseigne de l’importance de cette fête religieuse chez les Algériens.

La plupart des familles algériennes procèdent durant la nuit du Mawlid Ennabaoui, à la circoncision de leurs enfants accoutrés de costumes traditionnels, avec la rituelle cérémonie du henné aux parfums des bougies.

En Algérie, la fête commence la veille, en allumant des bougies et le son de la derbouka résonne dans toutes les maisons et mères et enfants chantent à cette occasion : tala3a el badr, hayaou nzourou , bine mekka wel-madina, zad ennabi, etc ).

Les enfants sont habillés pour cette occasion avec des tenues traditionnelles et on leur met du henné. Dans la journée, toute la famille va se rassembler et on va préparer un repas pour cette occasion, des plats qui vont être différents d’une région à une autre, tchakhchokha, trida, rechta, couscous…

Ces derniers jours, notamment à la veille du Mawlid Ennabaoui, les légumes et viandes blanches connaissent une hausse des prix vertigineuse à travers l’ensemble des marchés de la ville d’Alger.

En effet, un simple tour dans les marchés du centre-ville nous renseigne sur cette situation devenue une tradition en pareille circonstance, à tel point que personne n’est capable de la juguler. En effet, tous les produits sont disponibles, mais à des prix inabordables.

Ainsi, le kilogramme de pomme de terre est cédé entre 65 et 100 DA, alors qu’il y a quelques jours il ne dépassait pas les 60 DA. La courgette varie entre 100 et 130 DA et l’oignon oscille entre 60 et 80 DA, alors que les navets et la carotte sont affichés à 100 et 120 DA.

Pour ce qui est de la tomate de premier choix, elle n’affiche pas moins de 140 DA le kilo et 100 DA pour celle de deuxième choix. La laitue est cédée à 100, voire 120 DA, les haricots verts à 250 DA. Par ailleurs, et pour les viandes rouges, l’ovine est cédée à 1350 DA et la bovine dépasse 1500 DA.

Les prix des viandes blanches flambent actuellement sur le marché, a-t-on constaté ce lundi marché Clauzel au centre d’Alger. Le prix du kilo de poulet oscille entre 350 et 370 DA, alors qu’il ne dépassait pas les 300 DA il y a quelques semaines.

Le kilo d’escalope de dinde est cédé pour sa part à 1 100DA au lieu de 900 DA comme à son accoutumée. Aussi, il y a lieu de signaler que lors de notre virée à travers les marchés, nous avons constaté de visu l’absence de l’affichage des prix chez l’ensemble des commerçants, à tel point que les citoyens s’interrogent sur l’efficacité du travail des agents de contrôle des prix.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email