Fête de Yennayer à Béjaïa : Une occasion pour consolider les liens de fraternité – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Fête de Yennayer à Béjaïa : Une occasion pour consolider les liens de fraternité

Fête de Yennayer à Béjaïa : Une occasion pour consolider les liens de fraternité

Conserver et perpétuer des coutumes et des traditions plusieurs fois millénaires sont les maîtres mots imprimés aux programmes des festivités menés travers tous les coins et recoins de la wilaya de Béjaïa depuis plusieurs jours.

Des cérémonies, des Kermesses, des fêtes, des expositions des conférences et des concours des mets traditionnels et autres sont concoctés par le mouvement associatif, des APC, des Maisons de Jeunes, des Comités des villages, la Maison de la Culture pour marquer Yennayer, qui est le Jour de l’An du calendrier agraire, utilisé depuis l’antiquité par les peules de l’Afrique du Nord (les Berbères), notamment dans notre pays.

C’est une tradition immatérielle que l’on veut coûte-coûte pérenniser ici en Béjaïa dans toutes ses dimensions sociale, culturelle et identitaire par des Kermesses, des offrandes, des actions de bienfaisance, de solidarité et d’entraide, des conférences, déclamation de poèmes, expositions d’objets artisanaux et de produits du terroir et d’agriculture, des mets et des gâteaux traditionnels.

Autant d’actions menées tout au long de la semaine par de nombreux acteurs pour fêter le nouvel Zn Amazighe 2972 qui coïncide avec le mercredi 12 Janvier 2022. Ces actions sont inscrites dans un esprit d’union, de fraternité et de générosité visant à rassembler les gens et consolider les liens sociaux existants déjà mais qui commencent à être écornés par les nouvelles technologies et la globalisation qui affectent le monde par une invasion culturelle sans identité loin de la notre.

C’est ainsi qu’à la Maison de la Culture de Béjaïa une grande exposition est organisée depuis quelques jours avec la participation active de plusieurs associations de la ville de Béjaïa et ses environs, des organismes dont le HCA, la DJS, l’APC de Béjaïa, la CAM, entres autres. A la place Ifri au centre-ville de Béjaïa, l’APC de Béjaïa et la Chambre de l’Artisanat et des Métiers de Wilaya ont organisé une grande exposition-vente commune dénommée «Souk de Yennayer» ou «Marché de Yennayer» afin de marquer le passage au nouvel An Amazighe 2972. De nombreux artisans, 35 au total sont venus des localités de la wilaya et des wilayas limitrophes comme Tizi-Ouzou, Sétif, Bouira afin d’exposer des produits du terroir, des produits artisanaux et autres produits confectionnés par les mains de femmes et d’hommes de la région pour comme ce fut le cas dans de la passé.

On y trouve différends produits dont la Poterie traditionnelle, les Bijoux, la vannerie, la Tapisserie, des pates, et d’autres produits comme la figue sèche, le miel et les produits dérivés, le couscous, les gâteaux traditionnels, la sculpture sur bois, l’ébénisterie, entre autres. Ce marché de Yennayer qui a débuté depuis samedi dernier a drainé beaucoup de monde. En outre, Yennayer de cette année est aussi une occasion pour tenir la 11ème édition du Festival International du théâtre de Béjaïa .

Cette rendez-vous culturel est de retour après deux reports en raison de la pandémie du Covid-19. Elle se tient exceptionnellement à l’occasion de Yennayer du 12 au 18 janvier à la salle polyvalente de l’hôtel Atlantis Akbou. «Le Théâtre dans tous ses états» est le thème choisi par les organisateurs de cette édition. Sept pays, dont l’Algérie, sont présents. On compte les pays africains comme le Sénégal, Burkina Faso, Egypte, Tunisie, Russie et l’Italie seul pays Européen.

Au programme de la cérémonie d’ouverture des chants des femmes Berbères (accueil chez les Berbères), prises de paroles des officiels dont le commissaire du festival, le P/APC Akbou, le représentant de la ministre, le P/APW, le wali de Béjaïa. L’ouverture a eu lieu hier par un hommage à Si Ahcen Mokrani suivi d’une représentation théâtrale « Yema El Dzair». Une conférence-débat sera animée ce jeudi par l’anthropologue Yazid Benhounet à la petite salle de la Maison de la Culture. Le programme se poursuivra par les master-classes à 9h à l’Auberge des Jeunes d’Akbou (expression corporelle, jeux d’acteurs, texte et mise en scène).

La fin de la journée sera couronnée par la représentation théâtrale de la troupe Sénégalaise à la salle Atlantis. Pour sa part, l’Association Saldae pour la promotion de la culture et du tourisme qui participe déjà à plusieurs festivités officielles a organisé un concours du meilleur Dessin pour les moins de 16 ans sous le thème «sensibilisation, prévention et vaccination contre le Covid-19», le mardi à 14h à la Bibliothèque de la lecture publique en sus d’une série d’activités culturelles et artistiques.

A la Maison de Jeunes d’Adjioune (Kherrata), une série d’activités est animée ce mercredi à l’occasion de Yennayer 2972. On compte plusieurs concours portant sur le meilleur Plat traditionnel, meilleur Poème et meilleur Dessin ainsi que des expositions de gâteaux et d’habits traditionnels, d’œuvre littéraires Amazighes, entre autres. Pour sa part, l’Association socio-culturelle Féminine «Hiva» et l’association environnementale et culturelle «Tikti» ont organisé une foire alimentaire traditionnelle et une collecte de sang, etc.

Le programme a est marqué par plusieurs activités dont une exposition d’objets traditionnels, concours de plats traditionnels, Chorale, etc. L’association culturelle «Talwith» a initié mercredi plusieurs activités au niveau de l’école primaire El-Merdj. Une exposition, une pièce de théâtre, une conférence débat portant sur les coutumes et traditions empreintes par Yennayer, concours du meilleur plat traditionnel.

A Tazmalt, plusieurs associations locales ont fêté le passage au nouvel an Amazighe en organisant des Kermesses et offrandes en faveur des nécessiteux et habitants de nombreux quartiers de la ville dans le but de retisser les liens sociaux, consolider les liens de fraternité, de solidarité, transcender les clivages, rapprocher et unir les gens. «L’Association Main Tendue», l’Association de la «Cité de l’Horloge», l’Association sociale «Village Sud», l’Association Ikharven et l’Association Tadhuki (Union) du quartier Merlot ont marqué Yennayer 2972 par des actions ayant rassemblé les gens dont des offrandes «Timechret» dans une ambiance de grande joie. Plusieurs bœufs ont été sacrifiés. Les habitants dont les nécessiteux ont eu droit à des parts de viande.

Le tout a été célébré dans une ambiance de fête, empreinte de convivialité, de fraternité et partage. L’Association culturel «Timitar» de la même ville a célébré le nouvel an Amazighe par des festivités culturelles comprenant un dîner traditionnel, un gala, un défilé de monde, de la poésie et une conférence portant sur les traditions séculaires et leurs dimensions sociales. Ces activités ont été dispensées au centre de sport de proximité (CSP) de la ville. L’Association sportive «Assirem» a organisé, quant à elle, samedi dernier la 4ème édition du cross local. Plusieurs enfants et jeunes ont pris part à cette compétition sportive.

L’association «Imsdhourar» du village Taghalat, commune de Béni M’likeche a, également, initié une offrande à l’occasion du nouvel an Berbère. Pas moins 05 bœufs ont été sacrifiés en faveur des habitants et des démunies. Un chapiteau a été installé afin de se prémunir du froid et de la pluie et neige. A Ouzellagune, une marche a été organisée mercredi par le mouvement associatif en tenues traditionnelles (Robes Kabyle et Burnous) pour célébrer de Yennayer 2972.

Une façon de mettre en valeur ces habits et surtout qui constitue un patrimoine important pour les gens dans la région.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email