-- -- -- / -- -- --
Culture

Fête à l’auressienne

Fête à l’auressienne

Les groupes Ithrene et Djmawi Africa auront l’honneur d’animer, dans la soirée de ce jeudi 27 avril à Ibn Zeydoun, la première soirée du Salon de la créativité à Alger.

En revisitant de manière singulière des genres algériens authentiques, Ithrene d’Oum El Bouaghi et Djmawi Africa d’Alger ont offert un spectacle, dédié à la recherche, à la fusion et à la création musicale.

Organisé par l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (ONDA), dans le cadre du troisisième Salon national de la créativité qui se poursuivra jusqu’au mercredi 03 mai, ce concert s’inscrit dans une série de spectacles constituant le volet musicale de ce salon.

Devant un public modestement nombreux, le groupe Ithrene (étoiles) a présenté une manière singulière de revisiter la musique de la région des Aurès en élaborant une fusion entre le chant chaoui et le rock tout en gardant les rythmes et le timbre de voix typiques de ce genre traditionnel.

Ce groupe mené par le guitariste Mohcen Ferrah explore le chant des rahaba et le répertoire de Aissa Djermouni, habillés de mélodies rock et d’arrangements jazz tout en restant fidèle à la rythmique traditionnelle servie par le bendir et la batterie.

Le timbre de voix particulièrement puissant du chant des Aurès est également restitué sur scène, tout comme la danse traditionnelle de la région, par Aziz qui propose un répertoire entièrement écrit en tamazight dans sa variante chaouie.

Fondé en 1992, le groupe Ithrene vise a donner un habillage contemporain à une musique traditionnelle par un grand enrichissement instrumental, il a déjà édité les albums Imazighen en 1993 et New Tindi en 2011, en hommage à Othmane Bali avant de sortir aujourd’hui sa dernière création : El Mahfel (la fête).

Plus tôt dans la soirée, le rappeur L’Algérino qui connait un franc succès en Algérie a galvanisé le public avec ces succès basés sur un rap électro, porté par les rythmes et mélodies du raï. Après plus d’une année d’absence de la scène, le groupe Djmawi Africa a renoué avec le public algérois en revisitant les succès de ses deux derniers albums, Mama et Avancez l`arrière.

Avec leur jeu de scène dynamique et leur grand sens de la communication avec le public, les compagnons de Abdou El Ksouri qui ont également invité sur scène des musiciens camerounais, ont su interagir avec des spectateurs, pourtant peu nombreux, grâce à un style qui s`inspire autant de musique maghrébine que du reggae avec des influences de jazz, pop et rock.

La salle Ibn Zeydoun abritera également des soirées artistiques animées par les groupes Imzad, Tikoubaouine, Nawel Mebarek ou encore la diva du tindi, Badi Lalla, en plus de projections cinématographiques et des spectacles pour enfants, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Ce 3e Salon national de la créativité verra aussi la participation d’une centaine d’exposants : éditeurs, artisans et créateurs dans différents domaines qui animent des stands à l’esplanade de l’Office Ryadh El Feth.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email