-- -- -- / -- -- --
Culture

Festival national de la poésie Melhoun

Festival national de la poésie Melhoun

Une conférence de presse a eu lieu ce jeudi à l’Institut national supérieur de musique pour présenter la deuxième édition du festival national de la poésie Melhoun, programmé du 20 au 26 août à Mostaganem. Cette rencontre avec les médias a été animé par le commissaire de ce Festival, Abdelkader Bendamèche.

Ainsi, cette rencontre sur un des éléments la plus représentatif de notre patrimoine culturel est déjà à sa deuxième édition. En vérité, cette rencontre hautement significative sur le plan de la culture, a toujours existé à Mostaganem en ce mois d’août.

Il est de tradition en effet, que de grandes veillées ont lieu chaque année, regroupant d’illustres cheikhs, venant de nombreuses régions du pays pour célébrer en semble, avec les habitants de Mostaganem d’où est est natif Sidi Lahdar Benkhelouf, les enseignements de prestigieux maître. L’idée d’officialiser ce rendez vous annuel de la poésie Melhoun date de l’année 1982 où se sont regroupés des passionnés du chaâbi dont le regretté Hachemi Guerouabi. Il faut dire que la musique chaâbi doit immensément à la poésie Malhoun dont Sidi Lakhdar Benkhelif en est le maître authentique. C e sera donc en 2013 grâce à l’initiative de Abdelkader Bendamèche, expert de la biographie et du grand héritage spirituel de ce maître que le festival est institutionnalisé.

D’ailleurs Abdelkader Bendamèche, écrivain, auteur de nombreuses publications sur des artistes populaires, prépare un volumineux ouvrage sur ce cheikh. Le livre sortira cette fin d’année dans les éditions Enag. Durant une semaine, les activités de se Festival vont se poursuivre avec des ateliers, des conférences ainsi que de longues soirées illuminées par la déclamation de la poésie Melhoun, avec des interprètes venus des quatre coins d’Algérie. Les lieux choisis pour ces activités se situent à la Maison de la culture Ould Abderahmane Kaki et la place de l’APC de Mostaganem.

La projection du film réalisé par l’Entv en 1996 sur l’épopée de Sidi Lakhdar Benkheloud est prévu le lundi 25 août. L’empreinte spirituelle léguée par ce maître restera gravée pour toujours dans la mémoire collective des générations d’Algériens et cela depuis le XVII° siècle.
Son œuvre poétique a particulièrement immortalisé l’éclatante victoire de la résistance algérienne remportée sur les armées espagnoles à la bataille de Mazaghran. Nombreux sont les chanteurs de la musique chaâbi qui ont inscrit dans leur répertoire cette longue Quacida de Sidi Lakhdar Benkhelouf.
La deuxième édition de ce festival qui lui est dédiée, permettra de mieux le connaître et d’organiser des cérémonies d’hommage pour ses adeptes toujours plus présents..

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email