-- -- -- / -- -- --
Culture

Festival international du théâtre : Skamla d’Algérie est en scène

Festival international du théâtre : Skamla d’Algérie est en scène

L’association culturelle Skamla de Bou Ismaïl représente l’Algérie avec sa pièce Hafl Itizal à la dixième édition du Festival international du théâtre à Amman en Jordanie, ouverte dans la soirée de ce vendredi 15 septembre.

La pièce théâtrale Hafl Itizal sera présentée, aujourd’hui, lundi 18 septembre, la première représentation ayant eu lieu ce samedi. Pour le président de l’association culturelle Skamla de Bou Ismaïl (wilaya de Tipaza), Kasdi Mehdi, cette programmation reflète la concordance de la doctrine du Festival international du théâtre à Amman avec le thème de la pièce qui s’inscrit dans ce qui est appelé, le théâtre de rue, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Le président de l’association a également affirmé que le choix porté sur la pièce Hafl Itizal pour représenter l’Algérie à cette manifestation, honore sa troupe théâtrale et représente pour ses membres une grande responsabilité. Il a exprimé à cet égard son vœu de voir cette œuvre théâtrale susciter l’intérêt et l’admiration du public jordanien.

Dans ce sens, M. Kasdi a fait part de son souhait de voir le théâtre en Algérie réaliser un saut qualitatif et retrouver la place qu’il occupait dans la société algérienne, appelant à ce propos les responsables à s’intéresser davantage aux jeunes passionnés par le théâtre et à accorder à ces derniers les aides nécessaires, notamment lorsqu’il s’agit de représenter l’Algérie dans les festivals régionaux ou internationaux.

Pour sa première sortie internationale, la troupe de Bou Ismaïl se présentera avec ladite pièce, adaptée de l’œuvre de l’écrivain russe Anton Tchekhov, Le Jubilé, et réalisée par Khaled Belhadj.

L’histoire se déroule en un seul acte. Inspirée du théâtre classique italien, cette pièce raconte, dans le style comique du théâtre de rue, le quotidien d’un Algérien joué par Kasdi Mehdi aux côtés de Sara Hias dans le rôle de l’épouse, Chiraz Razika dans le rôle de Hadja Kheira.

Elle représente une fête organisée dans un chantier de construction en présence des ouvriers de l’entreprise de réalisation. Une fête où les valeurs font défaut et où l’anarchie règne en maitre. Les événements prennent une autre tournure, avec la visite inopinée de l’épouse du responsable et notamment avec l’intrusion d’une vieille dame qui s’est trompée d’adresse et qui est déterminée à rendre les choses beaucoup plus compliquées.

Au sujet de la participation algérienne à ce festival, son commissaire Feras Al Raymouni, également directeur de la troupe Toukous, l’a qualifiée de « constante et régulière », avant d’affirmer que les présentations théâtrales algériennes « se distinguent toujours et sont en harmonie avec la nature même du festival ».

Cette présente édition verra également la participation de la Tunisie, de la Libye, des Emirats Arabes Unis, du Soudan, de l’Egypte, de l’Arabie Saoudite et du Bahreïn.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email