-- -- -- / -- -- --
Culture

Festival international du théâtre : Deux prix pour Hafl itizal

Festival international du théâtre : Deux prix pour Hafl itizal

Présentée par l’association culturelle Skamla de Bou Ismaïl, à la dixième édition du Festival international du théâtre à Amman en Jordanie, la pièce de théâtre Hafl itizal a décroché deux prix à la clôture de cet événement, ce mardi 19 septembre.

Le prix de la meilleure scénographie sera attribué au réalisateur Khaled Belhadj et le prix de la meilleure actrice dans un second rôle est remis à la jeune comédienne Chiraz Ben Razika.

Cette dernière a exprimé son immense joie pour cette première distinction internationale au Festival international du théâtre à Amman, affirmant que ce prix « est pour elle une motivation pour travailler davantage et exceller dans cet art qui reste sa passion », rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

De son côté, le président de l’association Skamla, Kasdi Mehdi, a fait part de sa grande fierté quant à ces deux prix, ajoutant que le succès de Hafl itizal, dans sa toute première sortie internationale, « est celui de la jeunesse algérienne éprise de cet art, créative et qui tend, en dépit des difficultés matérielles et financières, à porter haut et fort la voix de l’Algérie à travers la scène théâtrale ».

Il s’agit à ses yeux de la réussite du théâtre algérien, affirmant que l’objectif de sa troupe théâtrale est atteint à travers l’intérêt et l’admiration suscités auprès du public jordanien. Il a appelé les responsables chargés du secteur de la culture, du théâtre et des arts à se fier aux potentialités de cette jeunesse et à lui apporter le soutien nécessaire.

Adaptée de l’œuvre Le Jubilé de l’écrivain russe Anton Tchekhov, la pièce est réalisée par Khaled Belhadj avec l’assistance de Kasdi Mehdi qui a interprété le rôle de Atef, aux côtés de Sara Hias dans le rôle de l’épouse et de Chiraz Razika dans le rôle de Hadja Kheira.

Relevant du théâtre classique italien, Hafl itizal raconte, dans le style comique du théâtre de rue, le quotidien d’un Algérien lors d’un jubilé organisé dans un chantier de construction en présence des ouvriers à l’occasion de 15 années de réalisations.

Une fête durant laquelle les valeurs font défaut et où l’anarchie règne en maître, notamment avec la visite inopinée de l’épouse du responsable et l’intrusion d’une vieille dame qui s’est trompée d’adresse.

Le réalisateur jordanien Ousama El Mesri n’a pas caché son admiration devant la perfection de « l’interprétation des comédiens algériens malgré leur jeune âge », la mise en scène et la réalisation de cette pièce théâtrale. De son côté, la comédienne tunisienne Manel Abdelkaoui s’est dite agréablement surprise par l’interprétation des comédiens algériens qui se sont surpassés tout au long de la présentation. 

La comédienne bahreïnie Nadjma Boualai a, elle, estimé que la présentation algérienne est « belle et complémentaire en termes d’interprétation de musique et de sens ». Lors de cette dixième édition du Festival international du théâtre à Amman, Hafl itizal aura la concurrence de pièces de huit pays : le pays organisateur, la Jordanie, la Tunisie, la Libye, les Emirats Arabes Unis, le Soudan, l’Egypte, l’Arabie Saoudite et le Bahreïn.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email