-- -- -- / -- -- --
Culture

Festival international de musique : L’opéra italien à l’affiche

Festival international de musique : L’opéra italien à l’affiche

Un hommage sera rendu à l’opéra italien, lors de l’’ouverture du neuvième Festival international de musique symphonique, le samedi 14 octobre, dès 20h30, à l’Opéra Boualem-Bessaih d’Alger.

Lors de la conférence de presse, ce mardi, à l’Institut national supérieur de musique, le commissaire du Festival international de musique symphonique qui se déroulera du samedi 14 au mercredi 18 octobre, M. Abdelkader Bouazzara a annoncé que le caractère international de cette manifestation se distingue par la participation de quatorze pays dont les fidèles habitués qui n’ont jamais manqué une seule édition : France, Allemagne, Italie, Espagne, Autriche, Syrie, Russie.

En présence de la directrice de l’Institut culturel italien d’Alger, Maria Bataglia, du chef d’orchestre Amine Kouider, du directeur général de l’Opéra d’Alger, Noureddine Saoudi, des ambassadeurs d’Afrique du Sud et du Mexique, le commissaire assure de la haute teneur des concerts programmés qui ne décevront aucun mélomane.

Il est fier de son long parcours en sa qualité de directeur de l’Orchestre symphonique national pendant des décennies, d’avoir inculqué à la société algérienne par les tournées nationales et les huit précédentes éditions du festival international, le goût magique et le bonheur indescriptible de l’écoute de la musique classique. Le résultat aujourd’hui, c’est la fréquentation régulière du public des concerts donnés par cet orchestre national, et ce, depuis l’avènement de l’Opéra d’Alger.

C’est souvent à guichets fermés que se déroulent ces concerts. A propos de la formation de musiciens de haut niveau, Abdelkader Bouazzara, également directeur de l’Institut national supérieur de musique, a affirmé que l’Algérie peut s’enorgueillir de posséder, de former et de perfectionner des musiciens à très haute maitrise des instruments, pouvant interpréter des pièces extrêmement complexes et difficiles de n’importe quel célèbre compositeur du passé ou contemporain.

« Ce que nous obtenons en musiciens de haut talent en quelques années, correspondent à des décennies dans d’autres pays », souligne le conférencier pour préciser la qualité de la formation, l’engagement et la compétence des enseignants. Au sujet de la participation algérienne, comme le précise le maestro Amine Kouider, elle consiste en l’interprétation de pièces d’illustres compositeurs de musique universelle, en la promotion de la musique algérienne adaptée sous forme académique, et cela, pour être jouée par n’importe quel orchestre symphonique dans le monde.

L’Italie étant l’invité d’honneur de cette édition, elle sera représentée par l’Arco Magico Chamber Orchestra. Quinze de ces instrumentistes et trois de ces vocalistes animeront la soirée d’ouverture du festival, aux côtés de leurs homologues algériens de l’Orchestre de l’Opéra d’Alger, sous la direction d’Amine Kouider.

Un hommage sera alors rendu à l’opéra italien avec un programme en trois actes, celui de la Traviata du compositeur italien Giuseppe Verdi. Aussi, des personnalités seront honorées lors de cette neuvième édition.

M. Bouazzara a précisé que le musicien complet Ahmed Bouifrou sera honoré pour les remarquables compositions sous forme symphonique de la musique du patrimoine national. Le regrette chef d’orchestre Rachid Saouli, rappelé à Dieu tout récemment, ne sera pas oublié. Sa mémoire sera rappelée avec émotion au cours de cette édition.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email