-- -- -- / -- -- --
Culture

Festival international de la bande dessinée : Bulles automnales

Festival international de la bande dessinée : Bulles automnales

Carrefour important entre les deux rives de la Méditerranée et l’Afrique, le Festival international de la bande dessinée fête son dixième anniversaire, au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria et à l’esplanade de Riadh El Feth jusqu’au samedi 07 octobre, sous le slogan Dix ans déjà et ça continue !

Au lendemain de son inauguration officielle, ce mardi après-midi, au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria, la dixième édition du Festival international de la bande dessinée-FIBDA s’annonce avec la participation d’artistes de dix-sept pays, dont la France l’invité d’honneur.

Le nombre de pays de tous les continents est réduit en raison des restrictions budgétaires envers tous les festivals, établies depuis deux ans, comparé aux premières éditions qui comptent trente à quarante pays.

Il n’empêche que ce festival automnal conserve toujours son aura auprès des bédéistes et de tous les passionnés du 9e art, non seulement en Algérie mais aussi dans tout le Bassin méditerranéen et en Afrique.

Aussi, ce festival a-t-il permis la révélation de nombreux jeunes talents algériens et la sortie de l’anonymat d’une pléiade d’artistes africains. Lors du coup d’envoi de cette édition, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, venu souffler la dixième bougie et apprécier les stands d’exposition, que le choix du Palais de la Culture en plus de l’esplanade Riadh El Feth pour accueillir cet évènement est motivé par l’accueil d’un large public de la bande dessinée, un art « très ancré » en Algérie présenté au FIBDA Fibda qui s’impose, à ses yeux, d’année en année comme un évènement incontournable sur la scène culturelle nationale.

La France représentée par de célèbres bédéistes comme Frank Margerin, Lax, Jacques Ferrandze et Francis Groux, fondateur du Festival de la bande dessinée d’Angoulême en Hexagone, l’une des plus grandes manifestations internationales dans le monde, laissera son empreinte sur cette dixième édition avec la réalisation d’un carnet de croquis par les artistes Joël Alessandra et l’Algérien l’Andalou. Un projet qui sera publié et diffusé par le Fibda et l’Institut français d’Algérie.

De leur côté, deux jeunes bédéistes algériens, Nacim Bey Benyahia et Bouchra Mokhtari, s’attellent à la réalisation d’une nouvelle bande dessinée algéro-italienne avec leur homologue italien Stefano Orsetti. Titrée Carnet des trois voyageurs, cette publication commune, lancée l’an dernier, relève d’un voyage culturel de partage et de connaissance des trois jeunes auteurs. Telle est l’une des caractéristiques du FIBDA, soit l’échange et le rapprochement entre les différentes cultures.

AU PROGRAMME DU JOUR
Conférence Comment aborder le féminisme à travers la BD par Carl Muller et Bocquet. 14h. Auditorium Palais de la Culture Moufdi-Zakaria.
Atelier L’arbre idyllique avec Simon Dupuis du Canada. 10h-13h. Salle Casbah, Riadh El Feth.
Atelier Computer animation workshop avec David Andrade des USA. Salle multimédia, Riadh El Feth.
Atelier Le storyboard en bande dessinée avec Richard Marazano de France. 14h-16h. Salle Casbah, Riadh El Feth.
Cosplay : Mises en scène. 15h-18h. Palais de la Culture Moufdi-Zakaria.
Consulter bdalger.com

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email