Festival du théâtre de Kairouan: « El Azeb » annonce sa participation – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Festival du théâtre de Kairouan: « El Azeb » annonce sa participation

Festival du théâtre de Kairouan: « El Azeb » annonce sa participation

La nouvelle production du théâtre régional d’Oran Abdelkader Alloula (TRO), « El Azeb » (le célibataire), écrite et mise en scène par Moulay Méliani Mohamed Mourad, participera du 1 au 9 Octobre au Festival du théâtre méditerranéen de Kairouan en Tunisie, a annoncé ce lundi 7 août le directeur du TRO Mourad Senouci sur sa page officielle.

Cette participation intervient suite à la signature d’une convention de partenariat et de coopération, entre le Théâtre régional Abdelkader Alloula et le Centre national d’arts dramatiques et de la scène de Kairouan (Tunisie).

Cette convention a été paraphée, à l’occasion de la 2e édition des journées du théâtre méditerranéen, qui s’est déroulée du 7 au 12 juillet dernier au niveau du Tro. Elle a été signée par le directeur de cette structure culturelle, Mourad Senouci, et le directeur du Centre national d’arts dramatiques et de scène de Kairouan, Hamadi Ouahabi.

Durant 80 minutes, « El Azeb » combine divers arts de la scène tels que le chant, la danse et la musique, représentant des peintures artistiques qui reflètent le patrimoine culturel et historique de la ville el Bahia d’Oran.

La pièce traite l’histoire d’un jeune homme, Zoubir la crevette, qui souffre d’une peur. Celle du mariage et refuse de fonder une famille à cause de ses complexes psychologiques, et de la peur des obligations sociales, notamment matérielles. Il a hérité d’une maison de son grand père Si Kada, un ancien Moudjahid qui l’avait obtenu en compensation de ses 7 années de combat dans la guerre d’Algérie

Le spectacle interprété par les talentueux comédiens Houria Zaouch, Amina Belhoucine, Mustapha Meratia, Youcef Gouasmi, Sofiane Ahed et Amine Rara, rend hommage aux grandes icônes de l’art algérien et étranger, à l’exemple de l’artiste-plasticien Mohamed Issiakhem, aux grands chanteurs, Blaoui El Houari et Hasni Chekroun, au dramaturge, Abdelkader Alloula ou encore, au comédien, Sirat Boumédienne et à l’actrice Marilyn Monroe.

Le metteur en scène présente son nouveau travail à travers 11 tableaux, à travers lesquels il tente d’apporter une nouvelle vision basée sur la comédie noire mêlée à l’humour. Il critique implicitement des situations sociales sous une forme comique.

La scénographie s’est distinguée par son décor mouvant qui change à chaque tableau et reflète le patrimoine de la ville d’Oran, dont celle de la célèbre maison d’édition Disco Maghreb.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email