-- -- -- / -- -- --
Nationale

Festival de solidarité avec le peuple palestinien : Attachement à la « Déclaration d’Alger »

Festival de solidarité avec le peuple palestinien : Attachement à la « Déclaration d’Alger »

Les participants au Festival de l’Inchad de solidarité avec le peuple palestinien ont été unanimes, ce dimanche à Alger, à affirmer leur attachement à la mise en œuvre de la « Déclaration d’Alger » pour la réconciliation palestinienne ainsi que l’attachement du peuple palestinien à recouvrer sont droit à l’établissement de son Etat indépendant.

Prenant part à cet événement, le recteur du Djamaâ El-Djazaïr et président du Forum Abou Médiène, Mohamed Maâmoun Al Kacimi Al Hoceini, a précisé, dans son allocution, que cet événement intervient après la rencontre historique réunissant les différentes factions palestiniennes, et l’annonce de la signature de la Déclaration d’Alger pour la réconciliation palestinienne qui a couronné les efforts initiés par l’Algérie.

L’Algérie a voulu, lors du Sommet arabe, donner une nouvelle impulsion à l’action arabe commune sur la base de facteurs d’unité, avec à leur tête la question palestinienne, qui est « la question centrale majeure qui unit la nation ».

Pour sa part, le secrétaire général du Forum Abou Mediène, Mohamed Nawasa, a mis en avant, dans son discours, la position constante de l’Algérie à l’égard de la question palestinienne, rappelant que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait souligné que l’Algérie ne participerait pas au processus de normalisation avec l’entité sioniste.

De son côté, Oussama Hamden, dirigeant au Mouvement Hamas, a affirmé que « la résistance est la seule solution pour vaincre l’ennemi, en l’occurrence l’entité sioniste, et recouvrer nos droits ».

Le chef de la délégation du Mouvement Hamas, Zaher Jabarin, a également affirmé son attachement à la Déclaration d’Alger pour la réconciliation palestinienne, félicitant, par la même, le Président, le gouvernement et le peuple algériens, pour la réussite du Sommet arabe d’unification des rangs, tenu les 1er et 2 novembre en cours.

Par ailleurs, le représentant du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP), Mohammad Al-Hamami, est revenu sur les attaques quotidiennes et les viles pratiques dont est victime le peuple palestinien, citant notamment la profanation par l’entité sioniste des lieux saints en Palestine, notamment la mosquée Al-Aqsa, indiquant que le peuple palestinien demeure attaché à la résistance.

Mohammad Al Hammami a remercié le président Tebboune pour son soutien permanent à la cause et au peuple palestiniens, ainsi que le peuple algérien qui « porte la Palestine dans son cœur », mettant en valeur la Déclaration d’Alger pour la réconciliation palestinienne.

Ont participé au Festival le secrétaire général de la Coalition mondiale pour El-Qods et la Palestine (GCQP), Munir Said, le directeur général du Fonds des wakfs d’El-Qods, Tahar Dissi, outre des érudits, des penseurs, des militants et des chercheurs.

La manifestation a vu également l’exécution des morceaux d’Inchad par la troupe El-Aqsa, outre la projection de vidéos montrant la signature de la Déclaration d’Alger par les factions palestiniennes ainsi que l’allocution du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a qualifié l’événement de « journée mémorable ».

Il convient de rappeler que les factions palestiniennes avaient signé le 13 octobre dernier, à Alger, « la Déclaration d’Alger » qui met fin à plus de 15 années de division et de luttes intestines qui ont contrarié leur cause nationale. Cet accord historique sous l’égide de l’Algérie constitue une plate-forme solide pour la réalisation de l’unité nationale palestinienne.

Il convient également de noter que la cérémonie de signature s’est déroulée au palais des Nations, à Alger, le même lieu historique qui a abrité, il y a près de 34 ans, la proclamation de l’Etat de Palestine par le défunt Yasser Arafat. Après plusieurs tentatives de pays arabes, notamment l’Arabie saoudite et le Qatar, c’est finalement l’Algérie qui a réussi la prouesse de réconcilier les 14 factions palestiniennes, et ce après plusieurs mois de discussions et de concertations. 

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait affirmé ce jour-là que la signature de «la Déclaration d’Alger» pour l’unification des rangs palestiniens constituait « une journée mémorable », dans l’attente de la concrétisation effective de l’édification de l’Etat palestinien indépendant avec El-Qods pour capitale.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email