-- -- -- / -- -- --
Culture

Festival de Djemila: Une dernière avec Najwa Karam

Festival de Djemila: Une dernière avec Najwa Karam

La star Nadjwa Karam, surnommée le soleil de la chanson libanaise, a illuminé dans la soirée de ce samedi 23 août le ciel de l’antique Cuicul, au cours de la dernière soirée de la dixième édition du Festival arabe de Djemila, placée sous le signe de la solidarité avec la Palestine.

Sous un tonnerre d’applaudissements, la chanteuse du pays du Cèdre a fait son apparition sur scène, devant des milliers de spectateurs venus de toutes les régions limitrophes, elle a gratifié son auditoire d’un bouquet de ses plus belles chansons où la debka libanaise a fait son effet sur le public qui a longuement dansé sur les rythmes endiablés de cette soirée de clôture. Nadaytek ya yomma, Khallini choufek bi layl, Ta’lli, ta’lli alayna, Ma bissmahlek et autant d’autres chefs d’œuvres sont interprétés par la chanteuse à la voix puissante et la présence sur scène imposante sous la houlette du maestro Antoine Chaâk, embrasant l’atmosphère et donnant à la soirée un ton joyeux et énergique.

Valorisant l’initiative algérienne de consacrer la 10e édition du festival arabe de Djemila à la solidarité avec le peuple palestinien, Najwa a souligné que le rôle de l’artiste est aussi de soutenir les causes justes. La soirée s’est poursuivie avec la montée sur scène de la chanteuse Fella Ababsa, qui adepte de toutes les musiques algériennes, a chanté Qalou Fiha, Ani jay et d’autres chansons dans un enchaînement, très apprécié par les présents, à la hauteur du talent de l’artiste. Fella a également marqué son passage à Djemila par l’interprétation de Ghaza, siradj al arab (Ghaza la lanterne des Arabes), une chanson préparée pour le festival, en solidarité avec le peuple palestinien, longuement applaudi par le public.

La chanteuse kabyle Thatina, pétillante dans sa belle tenue traditionnelle a donné une autre dimension à la soirée en interprétant des chansons de son album Vghigh adahkough (Je voudrais raconter), offrant un spectacle joyeux et des rythmes enjoués. Ouverte le 14 août dernier, la dixième édition du festival arabe de Djemila, organisée par l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), a vu défiler près de 300 artistes algériens et arabes venus de neuf pays pour marquer leur solidarité avec le peuple de Palestine et confirmer une fois de plus l’attachement du peuple algérien aux causes justes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email