-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ferroukhi expose l’action de son département devant la commission des finances

Ferroukhi expose l’action de son département devant la commission des finances

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi, a exposé hier l’action de son département devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de la poursuite de l’examen des budgets sectoriels au titre du projet de loi de finances 2016. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de l’APN.

Le taux de croissance a atteint 11% dans toutes les filières du secteur agricole, y compris l’agriculture, la pêche et les forêts, parallèlement à l’augmentation de 10% du taux de consommation, a fait savoir M. Ferroukhi lors de la réunion. Quelque 10 000 projets ont été réalisés uniquement dans le cadre du développement rural, tandis que 12 000 postes d’emploi ont été créés dans le secteur de la Pêche pour un chiffre d’affaires qui a atteint 46 milliards de DA, a souligné le ministre.

Le secteur a adopté une stratégie basée sur la consolidation de la base de production avec la préservation des ressources pour réaliser une hausse considérable dans le volume de production du lait, des céréales, des légumes frais, des dattes et des viandes à l’horizon 2019. La stratégie est susceptible de réduire les importations alimentaires et de favoriser l’exportation à l’avenir, ce qui explique, selon le ministre, les efforts du gouvernement concentrés sur l’élargissement des surfaces irriguées devant passer à près de 2 millions d’hectares à l’horizon 2019.

Dans ce contexte, le ministre a indiqué que le PLF renfermait des mesures visant à inscrire les agriculteurs au régime de retraite pour assurer la pérennité de cette activité. M. Ferroukhi a indiqué que les affectations décidées par le projet de loi de finances 2016 pour son secteur avaient atteint 8.076 millions au titre du budget d’équipement contre 245 millions de dinars pour le budget de fonctionnement.

Le Premier responsable du secteur a rappelé l’existence d’autres mesures telle l’exemption de taxes douanières, l’instauration de taxes pour les chalutiers destinés à la pêche du corail, outre la fermeture du compte du Fonds national de développement de la pêche et de l’aquaculture (FNDPA) et de celui du Fonds national de la révolution agraire, à l’horizon 2017. De leur côté, les membres de la commission ont appelé à un contrôle strict de l’utilisation des fonds d’aide aux projets agricoles soulignant la nécessaire révision de la politique du secteur sur le long terme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email