-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ferroukhi annonce la fin de la grève des vétérinaires

Ferroukhi annonce la fin de la grève des vétérinaires

Les vétérinaires du secteur public ont mis fin hier à leur grève entamée dimanche dernier, selon le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi.

« Les représentants du Syndicat national des vétérinaires fonctionnaires de l’administration publique (SNVFAP) ont décidé de suspendre le débrayage après plusieurs réunions avec la tutelle », a-t-il annoncé depuis Constantine.

Dans une déclaration à la presse, le ministre a estimé que le dialogue demeure « la solution » pour tout problème.
M. Ferroukhi a réitéré l’engagement du gouvernement « à résoudre graduellement les problèmes professionnels » soulevés par les vétérinaires du secteur public.

Quelque 2 000 membres du SNVFAP ont déclenché une grève à la veille du mois de ramadhan, après des mouvements de protestation organisés par le syndicat les 11 et 18 mai dernier devant les directions de l’agriculture de wilaya, pour réclamer la satisfaction de leurs revendications socioprofessionnelles contenues dans leur plate-forme soumise, il y a trois ans, au ministère de l’Agriculture.

La secrétaire générale du SNVFAP, Saïda Akali, avait précisé à la presse que le contenu de la plate-forme de revendications compte plusieurs points dont la prime de risque, la couverture sanitaire (la vaccination contre les maladies contagieuses) et la révision des statuts de la profession et de la prime d’indemnité.

Les médecins vétérinaires activant au niveau des abattoirs nationaux œuvrent à assurer le service minimum, en raison de la concomitance de la grève avec le mois de ramadhan lors duquel la demande sur les viandes, notamment rouges, enregistre un pic.

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, qui s’était réuni le 31 mai dernier avec les représentants du SNVFAP lors du dépôt du préavis de grève, avait entendu les préoccupations des médecins vétérinaires.

Les bouchers sur l’ensemble des wilayas ont estimé que la décision de grève des médecins vétérinaires était inattendue, soulignant qu’ils n’avaient pas pu prendre les mesures qui s’imposent pour y faire face, notamment avec la pénurie de viande rouge durant le mois de ramadhan.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email