-- -- -- / -- -- --
Nationale

Fermeture des marchés à bestiaux à Béjaïa

Fermeture des marchés à bestiaux à Béjaïa

La peste des petits ruminants a mis en alerte maximale les services vétérinaires de la wilaya de Béjaïa ces derniers jours comme d‘ailleurs le ministère de l’agriculture. Et pour éviter la propagation de cette pathologie animale, un arrêté de fermeture d’une durée d’un mois de tous les marchés à bestiaux de la wilaya a été signé par le wali sur proposition de la direction des services agricoles. Une décision prise apparemment suite à une circulaire du ministère de l’Agriculture. Il s’agit d’une mesure préventive visant à arrêter et à limiter la propagation de la peste des petits ruminants qui a décimé près de 2 000 bêtes à travers le pays. Pour sa part, la wilaya de Béjaïa a enregistré, il y a un peu plus d’une semaine, un foyer de peste des petits ruminants dans la commune de Chemini, dans la vallée de la Soummam.

Les services vétérinaires de la région ont détecté 8 cas touchés par cette pathologie dans un élevage privé. La peste a touché plus particulièrement le petit cheptel. Le foyer détecté a été maîtrisé et les huit bêtes ont été soignées et sont guéries, a-t-on appris. Aucun cas de fièvre n’a été en enregistré pour le moment à Béjaïa, a-t-on appris encore. A noter que l’arrêté de fermeture des marchés à bestiaux de la wilaya interdit également le transport des ovins et bovins et autres bêtes en dehors de la wilaya ou vers la wilaya de Béjaïa. Les bouchers qui achètent des bêtes à Sétif ou ailleurs ont été invités à procéder à leur abattage sur place et à se faire délivrer un certificat de transport et de bonne santé par les services vétérinaires concernés. Il est également interdit aux éleveurs et maquignons de procéder à la circulation et au transport des animaux à l’intérieur de la wilaya, soit d’un élevage vers un autre afin d’éviter la propagation de la maladie qui risque de décimer le bétail de la région.

Il est utile de noter que cette pandémie est apparue il y a quelques semaines dans plusieurs wilayas du sud-ouest du pays. Le ministère de l’Agriculture, qui a adressé une circulaire de fermeture de l’ensemble des marchés à bestiaux dans les 48 wilayas, a interdit tout mouvement de caprins, bovins et ovins à l’intérieur des régions et de ou vers d’autres régions du pays.

S’exprimant récemment à la radio lors d’un déplacement à Djelfa ces derniers jours, le ministre de l’Agriculture Abdelkader Bouazgui, a indiqué qu’« une importante opération de vaccination du bétail va être incessamment lancée afin de prévenir certaines pathologies animales, dont la peste des petits ruminants et la fièvre. Outre la vaccination du bétail, M. Bouazgui a annoncé « le dédommagement des éleveurs dont les bêtes ont été décimées par l’épidémie selon la réglementation en vigueur et sous certaines conditions ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email