-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Fermeture de la chaine de télévision Lina TV

Fermeture de la chaine de télévision Lina TV

Le ministère de la Communication a annoncé ce lundi dans un communiqué publié sur sa page Facebook la fermeture immédiate et définitive de la chaîne de télévision privée « Lina TV » suite à une demande formulée par l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV).

Le ministère a confirmé que Lina TV ne dispose pas, et ne disposera pas, de l’accréditation préalable pour exercer son activité audiovisuelle en Algérie.

La même source ajoute que « l’activité de Lina TV est en dehors des cadres juridiques reconnus, ce qui implique la fermeture immédiate et définitive de la chaîne ».

Auparavant l’ARAV avait fait savoir dans un communiqué qu”après la mise en demeure adressée par l’ARAV le 26 janvier 2021 à la chaîne Lina TV, lui rappelant l’obligation de respecter les principes déontologiques en vigueur, l’Autorité a enregistré, encore une fois, de graves dérapages professionnels commis par cette chaîne, lesquels pourraient exacerber la situation en cette circonstance sensible”.

“Persistant dans l’empiètement des règles appliquées dans l’activité audiovisuelle et contribuant à la diffusion, de manière directe ou tacite, du discours subversif et illusoire à l’opinion publique, cette chaîne est considérée par l’Autorité comme un danger sur l’unité nationale au moment où la nation traverse une situation exceptionnelle qui ne tolère point ce genre de dérapages pouvant prendre d’autres proportions et interprétations qui ne servent que les visées de groupes d’intérêts et d’agendas douteuses”, a ajouté l’ARAV.

“Face à ces violations et dépassements professionnels, l’ARAV demande au ministère de la Communication de prendre les mesures adéquates par la fermeture immédiate et définitive de cette chaîne et appelle les employés des médias lourds à se conformer au critère d’objectivité, à promouvoir les contenus des programmes et à respecter les impératifs du service de la Communication audiovisuelle”.

Une source au sein de la rédaction de la chaine a indiqué au Jeune Indépendant que la décision de l’ARAV faisait suite à une émission durant laquelle l’ancien ministre de la communication et ancien DG de l’ENTV Hamraoui Habib Chawki louait la période du président déchu Abdelaziz Bouteflika.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email