-- -- -- / -- -- --
Nationale

Femmes de diplomates : Un bazar international pour les enfants nécessiteux

Femmes de diplomates : Un bazar international pour les enfants nécessiteux

L’Association des femmes de diplomates en Algérie (Afda) a organisé, hier, à la kheima de l’hôtel Hilton, à Alger « le bazar international de bienfaisance », où une ambiance particulière régnait en présence des centaines de familles algériennes et étrangères.

Le droit d’entrée a été fixé à 1000 DA. Des plats traditionnels étrangers faisant la renommée de leurs pays étaient vendus à un prix symbolique.

Selon les organisateurs, il s’agit d’une exposition-vente de produits de l’artisanat algérien et étranger. Une occasion pour les exposants de faire connaître les coutumes et les traditions de leurs pays dans les domaines vestimentaire et culinaire. Près de 200 femmes de 48 ambassades accréditées en Algérie ont pris part à ce bazar qu’organise annuellement l’Afda, et dont les recettes sont versées à des associations algériennes.

Chaque ambassade, dont celles de la Palestine, du Mozambique, de la Pologne, de la Syrie, de l’Angola, de l’Afrique du Sud et de l’Egypte ont présenté des mets traditionnels.

Les stands d’Indonésie, de Mauritanie, de Corée, de la Russie du Sénégal, de la Chine, du Vénezuela et du Nigeria étaient bien décorés avec des couleurs locales. En outre, des tenues traditionnelles ont été cédées à des prix symboliques. Les stands des artisans algériens ont connu un grand rush d’étrangers accompagnés de leurs enfants.

« Cet événement, dont les bénéfices seront orientés au profit des associations algériennes s’occupant des personnes nécessiteuses et en difficultés serviront à acheter du matériel, notamment de musique aux associations qui soccupent des enfants handicapés et des autistes », a noté Mme Lydia Skolilova, ambassadrice de l’Union européenne et présidente de l’AFDA.

« Nous organisons cette manifestation afin de permettre aussi aux femmes de diplomates de faire connaître les produits de leurs pays respectifs, d’une part, et de les participer dans le cadre de notre association à venir en aide aux associations algériennes, d’autre part », a fait savoir Mme lydia skolilova, tout en expliquant l’importance que revêt cette manifestation que l’AFDA organise une fois par an.

« Tous les membres de l’AFDA travaillent aux projets de l’association de façon volontaire. Nous avons instauré cette tradition. Depuis de longues années, nous recourons à cette activité à travers laquelle nous récoltons une somme d’argent considérable destinée surtout à aider les associations qui s’occupent des enfants malades, des personnes handicapées, des femmes démunies… », a-t-elle conclu.

Selon Mme Naima Cherif, directrice d’Argilev dans une entreprise de fabrication de produits cosmétiques naturels, cette manifestation revet un cachet particulier, nous sommes présents pour faire découvrir nos coutumes, nos traditions et aussi mettre en valeur les bienfaits de l’argile et à sa mise en valeur comme produit de bien-être. Notre philosophie consiste à partager les valeurs durables.

Depuis sa création, Argilev ne cesse d’innover tout en conjuguant son expérience. Ses produits sont accessibles à tout le monde pour leur bien-être ! Notre souhait est de transmettre de génération en génération, ce patrimoine faisant partie du développement durable et le respect du bien-être et de l’environnement.
Pour sa part, la représentante des laboratoires Magpharm a déclaré que « des lots de cadeaux composés de produits cosmétiques ont été offerts à cette occasion.

Des lunettes de FGX international, qui est leader mondial et qui propose des solutions simples pour proteger et corriger la vision, ont été vendues sur place et l’argent récoltés a été remis à l’AFDA.
Un beau spectacle a été donné par les éleves de l’association « Cham’s » pour les arts therapeutiques présidé par le grand Djamel Merahi.

L’orchestre d’une quarantaine d’éléments entre choristes et instrumentistes est composé d’enfants et adolescents handicapés, trisomiques, autistes… La flûte à bec recorder primait en nombre (une vingtaine) sur les autres instruments de musique, tels le luth, le violon, la mandoline, la mélodica…Un choix à priori pédagogique. Il faut savoir que « Cham’s » pour les arts thérapeutiques est une association culturelle qui propose des activités artistiques et éducatives, en direction des malades chroniques et personnes aux besoins spécifiques, au sein de l’association et dans diverses institutions (milieu hospitalier et centres pour personnes en difficulté).

Quant à l’animateur musicothérapeute, Djamel Merahi, c’est un ancien élève du conservatoire central d’Alger, éducateur spécialisé de la jeunesse dans les arts lyriques, professeur de musique, psychomotricien, membre fondateur et meneur de chant de la chorale polyphonique « Nagham »(1993-2000).
Deux tombolas ont été organisées à cette occasion où des cadeaux ont été offerts par les différents Sponsors. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email