-- -- -- / -- -- --
Culture

Femmes artisanes : comment exposer et vendre

Femmes artisanes : comment exposer et vendre

Une session de formation aux méthodes d’exposition et de vente des produits artisanaux a été initiée par la Chambre de l’artisanat et des métiers de la wilaya de Médéa au profit de 18 femmes artisanes activant dans les métiers de la couture, de la bijouterie, de la broderie traditionnelle, etc.

D’une durée de 2 jours, mardi et mercredi, la formation, première du genre en Algérie, est lancée sous la houlette du Bureau international du travail (BIT) pour répondre à un besoin exprimé par nos artisanes concernant la maîtrise des techniques d’exposition et de vente de leurs produits, a-t-on indiqué.

Selon Mesgui Slimane, directeur de la Chambre de l’artisanat et des métiers de la wilaya de Médéa, la formation a permis aux artisanes de s’initier aux méthodes d’exposition de leurs produits en respectant les critères exigés en matière de présentation, d’emballage du produit afin de lui donner une meilleure visibilité dans les salons et les foires.

A cela s’ajoute le problème d’écoulement des produits auquel les Partisanes font face parce que ne maîtrisant pas les notions comptables élémentaires de calcul de coût et de prix de vente qui ont un effet direct sur leur chiffre d’affaires. 

La formation, est-il expliqué, donne le bagage essentiel pour le suivi du stock des matières et des produits, le calcul du coût, selon la méthode conçue par le BIT, dans l’objectif d’assurer la pérennité des petites entreprises patrimoniales existantes qui sont de nature fragile.

Visant à améliorer les capacités entrepreneuriales des femmes Partisanes, la formation animée par une formatrice certifiée, Chandarli Iman, a été axée sur la méthode de participation aux salons et foires qui exigent la connaissance des « 4P » du marketing-mix.

Le marketing-mix consiste à combiner les critères de produit, prix, place (distribution), promotion (publicité) qui sont essentiels pour toute entreprise pour atteindre ses objectifs auprès des marchés-cibles. 

D’autres sessions de formation sur la méthode préconisée par le BIT sont prévues afin de renforcer les capacités entrepreneuriales des jeunes porteurs de projets ayant bénéficié d’un financement public au titre des dispositifs ANSEJ, CNAC et ANGEM, a indiqué Mesgui Slimane, directeur de la Chambre de l’artisanat et des métiers de la wilaya de Médéa. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email