-- -- -- / -- -- --
Nationale

FCE : Le nombre de femmes entrepreneuses reste marginal

FCE : Le nombre de femmes entrepreneuses reste marginal

L’Algérie compte 136 204 femmes d’affaires. Un chiffre jugé très faible par le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, qui a affirmé que la part des femmes dans la création d’entreprises n’excède pas les 13%, contre plus de 87% pour les hommes. Pour Haddad, la bureaucratie et les mentalités figées sont à l’origine de ce blocage.

Le patron du FCE, qui s’est exprimé hier lors d’une rencontre sur le partenariat féminin, a déploré la situation des femmes universitaires sans emploi, malgré leur potentialité en tant que vecteur dans la transition économique.

« Aujourd’hui, les femmes représentent le plus grand contingent de la population estudiantine ; chaque année, 70% des nouveaux diplômés sont des femmes.

Pourtant, peu d’entre elles réussissent leur insertion professionnelle ou se tournent vers l’entreprenariat », a-t-il regretté en rappelant que le taux de chômage chez les femmes dépasse les 16%, contre 9,9% pour les hommes.

La bureaucratie et les mentalités figées sont à l’origine de cette situation « affligeante », selon le parton du FCE pour qui la transition économique ne peut réussir sans les forces vives de la nation que sont les femmes et les jeunes.

« Il est impossible pour nous de nous développer, de faire émerger notre économie sur la scène internationale si la moitié de la force vive de notre pays demeure marginalisée ou ne participe que trop faiblement à l’effort requis de la collectivité nationale », a-t-il soutenu.

En tant que président de l’organisation patronalle, Ali Haddad, assure le soutien et l’accompagnement du FCE aux femmes porteuses de projets.

Le président de la principale organisation patronale du pays a lancé un appel aux pouvoirs publics pour lever les contraintes bureaucratiques qui entravent le développement de l’entreprenariat féminin et la création d’entreprises.

« J’appelle les pouvoirs publics à encourager par tous les moyens l’entreprenariat féminin, à soutenir la création d’entreprises par les femmes et à concevoir les dispositifs spécifiques adaptés aux besoins de ces entreprises », a-t-il souligné.

Pour sa part, le ministre de la Formation professionnelle, Mohamed Mebarki, a insisté sur la formation des femmes dans les filières qui répondent au marché du travail. Il a assuré que la politique actuelle en matière de formation des ressources humaines est plus pragmatique car elle dépend essentiellement les besoins des entreprises économiques.

Il a cité la formation dans les métiers de l’agriculture, du tourisme, en faisant constater qu’il y a de plus en plus de femmes formées dans ces trois secteurs.

Abondant dans le même sens, la ministre déléguée chargée de l’Artisanat, Aïcha Tagabou, a affirmé le rôle de son secteur dans la protection des femmes contre le chômage et la précarité. Chiffres à l’appui, Tagabou a déclaré que 106 000 artisanes vivent des revenus de leur activité à l’échelle nationale.

La ministre a considéré par ailleurs que l’artisanat est un vivier propice à la création d’entreprises. Elle a cité à ce titre le programme « GERME », élaboré par son ministère en collaboration avec le Bureau international du travail (BIT) pour la formation des formateurs dans le domaine de la gestion et du marketing.

« Grâce au programme GERME, nous avons formé plus de 100 formateurs agréés, répartis à travers les 48 wilayas et qui ont formé à leur tour plus de 27 000 artisans dont 11 000 femmes dans les techniques de gestion de l’entreprise et les technique de ventes ».

Au cours de cette rencontre intitulée « Entreprenariat féminin : un vecteur pour une croissance économique durable », une convention a été signée entre le FCE et la BNA en vertu de laquelle la banque publique va créer un guichet à son niveau pour les femmes entrepreneuses et les femmes porteuses de projets afin de faciliter le traitement de leur dossier et le financement de leur projet. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email