-- -- -- / -- -- --
Nationale

Faraoun plaide pour le droit d’accès à Internet pour tous

Faraoun plaide pour le droit d’accès à Internet pour tous

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (PTIC), Imane Houda Faraoun, a pris part à la conférence du Sommet mondial de la Société de l’Information (SMSI) qui s’est déroulée à Genève du 02 au 06 mai 2016, en plaidant pour la consécration du principe du droit d’accès à Internet pour tous.

Faraoun a indiqué que la gouvernance de l’Internet doit être fondée sur le principe de l’accès pour tous, afin de consacrer la souveraineté des peuples et des nations. Elle a également défendu « le droit de chacun d’accéder à internet sans contrôle aléatoire « , mais a proposé une surveillance qui le protègerait de tous types de crimes électroniques.

Dans sa déclaration prononcée lors de la conférence, la ministre a ajouté que l’Algérie a adopté des « principes clairs sur lesquels se base la gouvernance de l’internet et devant garantir le développement des droits de l’homme et de la justice sociale au niveau national et international « .

« Nous tenons à ce que la gouvernance de l’internet assure les principes de la démocratie et de l’égalité « , a-t-elle souligné tout en précisant que l’Algérie convie la société internationale à « intégrer tous les peuples, y compris ceux qui n’ont pas encore accès à internet ».

La ministre a en outre, affirmé que l’Algérie souhaitait voir l’économie numérique « soumise à la répartition des revenus d’impôts pour déconcentrer le commerce électronique dans la zone nordique ».

L’Afrique, un continent oublié par le SMSI

Pour ce qui est du continent africain, la ministre des PTIC a déploré que 10 ans après le lancement du SMSI, l’Afrique demeure le continent qui bénéficie le moins des dividendes du numérique et qu’avec une moyenne de 20 %, le taux de pénétration d’internet y est désespérément bas.

Elle a relevé, à ce propos, les défis majeurs auxquels est confronté le continent noir en matière d’accessibilité aux TIC, citant l’accès au haut débit, les coûts liés aux TIC, la cyber-sécurité, le multilinguisme sur le cyberespace, les contenus locaux, les droits humains, la protection des données personnelles, l’approche multi-acteurs, la souveraineté numérique, etc.

« Le continent africain ne dispose pas de solutions concrètes pour le financement, l’accès à la société des connaissances et l’utilisation des ressources générées par le secteur des TIC pour assurer son développement « , a-t-elle regretté.

Partant de ce constat, elle a appelé les pays africains à « se mobiliser pour définir une vision commune afin de trouver les moyens nécessaires et adéquats pour faire face aux problèmes financiers qui menacent les TIC en Afrique ».

L’intérêt pour eux, a-t-elle explicité, étant de bénéficier des immenses ressources provenant du numérique et générées par le continent lui-même, évoquant les mécanismes financiers concrets à mettre en place pour y arriver et faire passer l’Afrique du statut actuel de consommateur du numérique à celui d’acteur durable des TIC et du numérique.

Ces objectifs, a-t-elle clarifié, ne peuvent être atteints qu’à travers quatre « référentiels majeurs » que sont la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD), la mise en œuvre de l’Agenda d’Actions d’Addis Abeba pour 2015, la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, et enfin, la mise en œuvre des recommandations du SMSI, en particulier du WSIS+10.

En matière de développement des infrastructures de télécommunications, la ministre a saisi l’opportunité de la conférence ministérielle pour informer les participants du projet de l’Algérie consistant en la réalisation d’une ligne Transsaharienne de fibre optique la reliant au Niger, au Nigeria et au Tchad. Elle a également évoqué celui, en cours d’installation, de deux câbles sous-marins, reliant l’Algérie à l’Europe, afin d’obtenir un débit répondant aux besoins des populations africaines.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email