-- -- -- / -- -- --
Nationale

Faire des jeunes un acteur majeur du développement

Faire des jeunes un acteur majeur  du développement

Les travaux de la conférence économique est sociale de la jeunesse se sont achevés mardi aux palais des Nations en présence des hauts responsables du gouvernement ainsi que des experts économiques.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a souligné lors de cette conférence l’importance de l’insertion socioéconomique des jeunes afin qu’ils puissent faire face aux différents défis du jour, insistant sur l’importance de diversifier l’économie nationale et de ne pas compter uniquement sur la rente pétrolière qui continuera de soutenir les efforts de l’Etat. De plus, le Premier ministre a indiqué que le pari pour l’année 2015 est d’édifier une économie nationale qui repose sur une base industrielle solide grâce aux hydrocarbures, mais diversifiée.

Lors de la clôture de la conférence, Sellal a celle-ci indiqué que sera institutionnalisée en rendez-vous annuel et cadre d’évaluation des politiques publiques d’insertion socioéconomiques des jeunes, dans les domaines de l’entreprenariat des jeunes, des start-up, de l’emploi et de l’insertion des jeunes dans le monde économique et le marché du travail. Il a de même souligné la nécessité d’associer les jeunes algériens au processus du développement économique du pays, en réitérant l’engagement de l’Etat à accompagner cette frange de la société.

« Nos jeunes doivent savoir que ce pays est le leur et que s’ils décident de s’engager dans son édification, ils nous trouveront toujours à leurs côtés » a-t-il martelé. En outre, il a insisté sur l’importance de la formation qui permettra aux jeunes, à travers les incubateurs, les start-up et l’aide de l’Etat, de générer la richesse devant améliorer le niveau de vie. Il a indiqué, dans ce cadre, que l’Algérie dispose d’une main-d’œuvre qualifiée à même de lui permettre de réaliser les objectifs tracés.

Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué que cette conférence constituait une séquence importante du processus de concertation nationale autour des préoccupations de la jeunesse, saluant la pertinence de ses travaux qui ont mis en évidence l’« impératif » de faire des jeunes un acteur majeur de développement et de croissance. Sellal a aussi insisté sur la nécessité d’édifier un Etat moderne, tout en s’attachant aux fondements de notre identité : amazighité, islam et arabité.

« La jeunesse est la plus belle des périodes d’une vie. C’est la passion, l’intransigeance et l’envie : l’envie de croire, l’envie de savoir et l’envie de vivre, a ajouté Sellal. « De toutes les franges de la société, la jeunesse est certainement la plus concernée par l’édification de l’Algérie du 21e siècle et son arrimage définitif au développement et au progrès » a-t-il conclu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email