-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Faire barrage à la folie des Al Saoud»

«Faire barrage à la folie des Al Saoud»

Le comité de soutien aux peuples syrien et yéménite a organisé hier, à Ryadh El Feth, un meeting en solidarité avec « ces deux pays frères victimes d’une agression impérialo-sioniste d’une ampleur sans précédent dans l’histoire de la nation arabe ».

Parrainée par le Front de l’Algérie nouvelle (FAN), un parti politique présidé par Djamel Benabdeslam, cette manifestation a vu la présence de nombreux militants et soutiens de la République arabe de Syrie qui subit depuis 5 ans l’unes des agressions les plus meurtrières de l’histoire de l’humanité : « Nous sommes là aujourd’hui pour exprimer notre solidarité avec la République arabe de Syrie, peuple et gouvernement, sans oublier les forces armées de ce pays frère qui a perdu plus de 250 000 de ses enfants », a indiqué Djamel Benabdeslam, président du FAN, un parti politique qui s’inscrit, comme il aime bien le souligner, dans la ligne du 1er novembre 1954.

Dans son allocution d’ouverture du meeting, Djamel Abdeslam a tenu à rappeler que la « Syrie sœur » était classée parmi les quatre pays les plus sécurisés au monde. « Le peuple syrien vivait dans la quiétude et la sécurité.

C’était un pays qui ouvrait grandes ses portes à tous les citoyens arabes, notamment les Algériens ; malheureusement les forces du mal impérialo-sionistes et leurs valets des pays du Golfe, notamment l’Arabie saoudite, ont voulu mettre fin à la paix, en injectant dans ce pays plus de 100 000 terroristes issus de 100 pays », a relaté le président du FAN, qui reste le seul parti algérien à organiser régulièrement des meetings de solidarité avec les pays arabes et musulmans « agressés par l’Otan et leurs relais de la région ».

S’adressant à une assistance composée de représentants des ambassades de Syrie et de Palestine à Alger, de représentants de la communauté yéménite en Algérie, d’officiers supérieurs de l’ANP à la retraite et d’intellectuels militant pour « les causes justes de par le monde », le président du FAN a évoqué également « la triste réalité » du peuple yéménite, « agressé sauvagement par les Saoudiens et leurs alliés du CCG ».

« Tout le monde sait que les avions de combat saoudiens sont pilotés par des israéliens pour tuer des femmes et des enfants du Yémen, et ce avec la bénédiction de la Ligue arabe.

Pourquoi ne pas se coaliser contre l’entité sioniste pour libérer la Palestine et notre sainte mosquée d’AlAqsa ? », a scandé l’orateur, avant de donner la parole au représentant syrien et au diplomate palestinien en poste à Alger.

Cette journée a été l’occasion de se solidariser avec le peuple sahraoui et d’autres pays arabes « atomisés » par l’impérialisme comme la Somalie, le Soudan, l’Irak et la Libye :« Nous devons maintenir la flamme de la résistance contre le projet américano-sioniste qui vise à semer le chaos et la désolation dans le vaste monde arabo-musulman.

J’en appelle aux partis politiques (algériens), à la société civile et aux intellectuels pour constituer un bloc contre ces visées sataniques. C’est l’unique alternative si l’on veut vivre libres et souverains », a conclu Djamel Benabdeslam.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email