FAF : l'heure des comptes a sonné – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

FAF : l’heure des comptes a sonné

FAF : l’heure des comptes a sonné

Ce lundi 1er juillet, un événement inédit aura lieu dans la salle d’audience de Sidi M’hamed. Trois anciens présidents de la Fédération algérienne de football (FAF) comparaîtront devant le tribunal, accompagnés de responsables fédéraux des trois derniers mandats et de plusieurs anciens responsables de la FAF. Ils seront évalués au centre financier et économique du tribunal de Sidi M’hamed sur diverses questions financières qui ont caractérisé les opérations de la FAF de 2017 à 2023.

La semaine dernière à Alger, la Brigade économique de la Direction générale de la sûreté nationale a procédé à une audience de détermination des potentielles peines de trois anciens présidents de la FAF, plusieurs employés d’agences fédérales, des fonctionnaires et anciens employés fédéraux. Les questions des enquêteurs portaient principalement sur plusieurs dossiers classifiés. Le premier concernerait l’équipementier allemand, Adidas, et impliquerait des problèmes de contrats et de services irréguliers. Ils ont également enquêté sur les indemnités perçues par un ancien entraîneur de l’équipe nationale, qui était également chef du bureau fédéral. Les enquêteurs auraient également découvert que « des primes en devises étaient versées aux joueurs de l’équipe nationale A’ et que les logements des employés du bureau fédéral « étaient situés dans des hôtels près du siège de la FAF à Dely Brahim, plutôt qu’au centre technique de Sidi Moussa, où ils devaient y être hébergés, ce qui impliquait des dépenses supplémentaires et inutiles.

L’enquête de la Brigade économique se poursuivra (aujourd’hui ?) avec une audience concernant l’ancien chef de la commission des finances de la FAF sous la présidence de Kheireddine Zetchi. Par ailleurs, et selon de nombreuses sources médiatiques restant à confirmer, le Service d’Inspection Financière de la FAF aurait porté l’affaire devant les tribunaux après avoir mené à terme une enquête de plusieurs mois sur les coûts des championnats d’Afrique des locaux (CHAN) et du projet de la CAN organisés par l’Algérie.

Une décision due à l’incapacité des responsables du comité d’organisation, notamment du CHAN, à justifier des dépenses qui dépasseraient largement le budget alloué par l’État à ces compétitions. Ces révélations ont mis en lumière de graves dysfonctionnements financiers et des fraudes au sein de la FAF. Les implications juridiques pour les anciens dirigeants et employés concernés peuvent être importantes. Le public et les médias suivent de près ces auditions qui pourraient avoir un impact critique sur la future gouvernance de la fédération et la transparence des transactions financières dans le sport algérien en général. En tant qu’instance en charge de la gestion du football algérien, la FAF doit assurer une gestion exemplaire et répondre aux attentes des supporters et des acteurs du football algérien. L’audience de ce lundi sera une étape importante dans ce processus judiciaire. Les autorités espèrent que cet incident fera la lumière sur les pratiques financières de la FAF et renforcera les mesures de gestion et de gouvernance au sein de l’organisation.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email