-- -- -- / -- -- --
Nationale

Facebook réagit à la victoire de Tebboune

Facebook réagit à la victoire de Tebboune

L’élection d’Abdelmadjid Tebboune à la Présidence de l’Algérie a fait réagir les internautes algériens. Avant même l’annonce des résultats, ils ont fait part de leur soutien ou de leur opposition sur les réseaux sociaux.

Dès l’annonce du résultat final de l’élection présidentielle du 12 décembre, Facebook s’est vite transformé en un lieu par excellence de débats politiques, de déversement d’opinions, d’analyses et de textes écrits trop vite balancés et partagés avec les internautes. Les utilisateurs de ce réseau social étaient divisés entre ceux favorables aux élections tout en félicitant le Président élu et ceux opposés.

Le débat principal sur les murs des facebookeurs a tourné autour de la légitimité du nouveau Président et de l’avenir du hirak. En effet, des appels au calme ont été lancés juste après l’annonce du résultat final par des internautes qui soulignent la nécessité de garder le principe de la « silmiya » et de respecter l’autre opinion. D’autres internautes ont fait part de leur soutien et de leur confiance au nouveau Président pour répondre aux attentes du peuple qui aspire à un changement radical et au départ des figures de l’ancien régime ainsi qu’à l’amélioration du pouvoir d’achat des Algériens.

Ces internautes ont publié leurs photos sur facebook, alors qu’ils étaient devant les bureaux de vote, montrant leur doigt bleu et publiant des photos de leur carte électorale scellée. Des selfies très révélateurs. Des citoyens ont opté pour la critique de manière pacifique. Ils se sont moqués des partisans des élections en publiant des statuts sur lesquels ils ont écrit que « leurs enfants prennent des photos aux Maldives et en Grande-Bretagne et vous faites des photos avec vos doigts bleus ». Des « hirakistes », pour leur part, insistent sur la poursuite du mouvement populaire et l’exigence de l’édification d’un Etat de droit, démocratique et indépendant. Des appels à désigner des personnalités parlant au nom du hirak ont été également lancés par des syndicalistes, pour entamer un dialogue sérieux en avançant une plate-forme de revendications qui répond à l’unanimité du peuple.

D’autres sont même allés jusqu’à dire que c’est grâce au mouvement du 22 février que ces élections ont eu lieu, et c’est au nouveau Président de répondre aux attentes de la rue et de tendre la main au hirak.

Il est important de signaler, dans ce contexte, qu’Abdelmadjid Tebboune s’était engagé, lors de la campagne électorale, à « tout entreprendre » pour « réaliser les attentes et les aspirations légitimes portées par le hirak du 22 février ». Il a réitéré lors de sa première conférence de presse son engagement à jeter des passerelles de dialogue et de concertation avec les jeunes manifestants.

Sur un autre plan, des vidéos inédites de l’opération de dépouillement ont circulé sur Facebook, notamment lorsque les chargés de cette opération ont trouvé à l’intérieur des enveloppes des photos de joueurs de l’équipe nationale, à l’instar de Riad Mahrez, Youcef Attal et Bounejah, ainsi que des photos de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné sous la pression de la rue quelques semaines après le déclenchement du mouvement populaire, le 22 février. Une manière de ridiculiser les cinq candidats. Les facebookeurs, en guise de moquerie, ont commenté ces vidéos en disant que les

candidats aux élections ne sont pas dignes de présider un pays comme l’Algérie. Selon eux, même les joueurs de l’équipe nationale, qui ont réussi à gagner la coupe d’Afrique des nations, ont le droit de gouverner le pays. Une autre enveloppe dans laquelle on a trouvé à l’intérieur une feuille blanche sur laquelle était écrit « Mon mari est le président » a suscité beaucoup de moquerie de la part des internautes sur Facebook.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email