-- -- -- / -- -- --
Nationale

Face au flux de malades de la Covid-19 : Des hôtels à la rescousse

Face au flux de malades de la Covid-19 : Des hôtels à la rescousse

L’alerte est donnée. La situation épidémiologique dans le pays est alarmante, avec un nombre de contaminations record et des établissements de santé sous pression compte tenu du flux de malades en hausse permanente, nécessitant souvent une prise en charge en milieu hospitalier. Des hôtels devront être réquisitionnés et équipés pour accueillir les malades atteints du coronavirus.

C’est ce qu’a indiqué ce mercredi le ministre de la Santé, Abderahmane Benbouzid, lequel a qualifié la situation épidémiologique de «très préoccupante». De nouvelles mesures devront donc être prises pour faire face à cette situation inquiétante alors que les contaminations au coronavirus poursuivent leur progression et la pression sur les hôpitaux s’intensifie. Réunissant ce mercredi, par visioconférence, les directeurs de santé de wilaya (DSP), pour évaluer la situation épidémiologique, le ministre de la Santé a souligné, face à la saturation des hôpitaux dans plusieurs localités du pays en raison du nombre important de malades qui affluent au quotidien, la nécessité de mobiliser d’autres structures d’accueil pour les malades atteints du coronavirus.

Le plan B consiste à mobiliser des hôtels dans les différentes wilayas du pays en en les équipant et les préparant à accueillir les malades souffrant de manque d’oxygène, surtout que trouver une place pour un malade Covid est presque une mission impossible, notamment dans les villes où le nombre de contaminations est très élevé. «On va réquisitionner des hôtels et les transformer en hôpitaux circonstanciels en cas de besoin», a affirmé le ministre, qui a fait savoir que l’Armée nationale populaire a mis à la disposition du ministère de la Santé un hôtel à Alger d’une capacité d’accueil de 120 lits, équipé de respirateurs. L’oxygène est en effet une denrée devenue justement rare ces derniers jours.

Une forte demande est enregistrée sur ce produit vital compte tenu du nombre de cas de contamination record à la Covid-19. La consommation d’oxygène étant élevée, des perturbations et des pénuries de cette matière vitale sont signalées ici et là. Plusieurs structures hospitalières signalent un manque d’oxygène, crucial pour la survie des malades. Des professionnels de la santé ont en effet donné l’alerte les jours précédents, soulignant une tension sur l’oxygène, d’autant que certains malades ont besoin de 30 litres par minute. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrant l’arrivée d’un camion-citerne d’oxygène dans un hôpital de Blida a frappé les esprits. La vente et la location des bouteilles et des concentrateurs d’oxygène explosent.

Une pénurie d’oxygène nous menace-t-elle ? Sur cette question, le premier responsable du secteur de la santé a signalé la mise en place d’une cellule qui aura pour mission de surveiller la production, la distribution et la consommation de l’oxygène, affirmant que la production de cette matière « était suffisante auparavant mais ne l’est plus depuis la propagation du coronavirus ». Le ministre a ainsi appelé les DSP à la nécessité d’ «actualiser les informations sur les besoins en oxygène de chaque wilaya à travers la plate-forme électronique de la cellule d’oxygène, créée récemment par le Premier ministère afin de faciliter leur approvisionnement en cette substance vitale en temps opportun et de préserver ainsi la santé et la vie des malades».

Il a en outre signalé l’acquisition prochaine, « vendredi ou samedi », de concentrateurs d’oxygène. « Des démarches sont en cours pour l’acquisition de concentrateurs d’oxygène», a-t fait savoir. M. Benbouzid est par ailleurs revenu sur l’importance du respect rigoureux des mesures préventives et sur la vaccination massive pour faire face à cette situation sanitaire

«très inquiétante». Il a affirmé que ses services «vont intensifier la vaccination» qui, selon lui, «est le seul moyen pour casser la dynamique des contaminations exponentielles que vit le pays». Soulignant le fait que les différentes institutions publiques engagées dans cette campagne de vaccination sont déterminées à aller jusqu’au bout de l’opération, le ministre a affirmé que plus de deux millions de doses de vaccin chinois vont être réceptionnées ce vendredi.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email